Articles

Parole d'éditeur

Les libraires - Numéro 109
Parole d'éditeur : Mylène Bouchard

Parole d'éditeur : Mylène Bouchard

Par Mylène Bouchard, publié le 22/10/2018

Mylène bouchard, directrice littéraire à La Peuplade, présente un livre qui l’a particulièrement marquée récemment : Uiesh/Quelque part de Joséphine Bacon, publié aux éditions Mémoire d’encrier.

Gardienne d’horizons
J’ai reçu le livre par la poste — cela est une joie en soi — en primeur, soigneusement dédicacé, envoyé par mon ami éditeur. J’ai reçu Uiesh, ce Quelque part de Joséphine Bacon, promettant des horizons, meilleurs l’espère-t-on. Ce quelque part représenterait-il le début ou la fin du chemin, ouvrirait-il ou fermerait-il la marche? Serait-il un concret point de départ, quand on s’écrie qu’il faut commencer quelque part lors de la prise d’une décision majeure ? Ou deviendrait-il plutôt la mesure approximative, hypothétique, des gestes fréquents posés avec la pensée qu’ils mèneront bien quelque part, on ne sait pas quand, surtout pas où, mais ils mènent. Il fallait seulement ouvrir le livre pour voir. Il fallait y aller tout de suite à la rivière — les couchers de soleil n’attendent pas — pour me rafraîchir et me détendre avec un verre de rosé (et pourquoi pas une bouteille avec Joséphine ?). Je ne savais pas encore que j’entrerais dans un ostensible crépuscule, dans un chant baigné de lumière et de sagesse, dans un moment, vrai, incarné, puissant, sans aucun secret.

Tu me donnes un instant
Je réclame un moment

Joséphine Bacon m’a offert plus qu’un instant. Uiesh, c’est une rencontre avec l’humain du moment. Quelque part, c’est aujourd’hui. C’est être aujourd’hui, et pas demain. C’est écrire aujourd’hui, et peut-être pas demain. Elle écrit partout l’aujourd’hui, entre les mots, dans le papier : le moment, c’est le livre tout entier. J’ai ouvert le livre dans la fin du jour, j’ai entamé le chant jusqu’au bout de la nuit, je me suis rendue, accompagnée, quelque part dans le Nutshimit, jusqu’à la fin pour revenir au début, là où naturellement Joséphine Bacon tend sa première phrase :

Aujourd’hui, je suis quelque part dans ma vie.

Cela résonne encore. Pourquoi chercher plus loin ? Le moment, le livre, résonne encore le long de la rivière. Je vais le garder.

Se dire aujourd’hui.
Se dire demain m’ignore.
Se dire je suis quelque part.

Créées en 2006 par les écrivains Simon Philippe Turcot et Mylène Bouchard, les éditions La Peuplade, établies au Saguenay, publient de la fiction, des récits et de la poésie, échafaudant un catalogue inspirant très apprécié des libraires et des lecteurs. Elles poursuivent la mission de garder « le cap sur une littérature actuelle convaincue, signée, nécessaire ».

Photo de Mylène Bouchard : © Sophie Gagnon-Bergeron 

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Articles
  3. Parole d'éditeur
  4. Parole d'éditeur : Mylène Bouchard