Dans l’imaginaire de plusieurs, le Japon est un pays aussi énigmatique qu’éclectique. On l’imagine avec une vie nocturne foisonnante — néons, karaokés, izakayas et bars à saké —, on le visualise avec ses temples et forêts sacrées, ses geishas et ses jardins zen. Oui, les charmes discrets de ce pays opèrent de façon très forte sur les Occidentaux, et c’est notamment en plongeant dans sa littérature ou dans des ouvrages dédiés au Japon que le lecteur pourra approfondir son dépaysement, puis ses connaissances. Vous trouverez ainsi au fil des pages qui suivent un survol qui, bien que loin d’embrasser la vastitude des possibles, propose humblement quelques découvertes à vous autoriser parmi l’abondante offre livresque sur le sujet.

Dans ce dossier

Quand l’édition française s’éprend de l’archipel

Les éditeurs francophones dont le catalogue fait la part belle à la littérature nipponne sont nombreux, mais peut-être pas encore assez connus au Québec. Voici donc un aperçu, non exhaustif, des principales maisons à suivre pour rester à l’affût des talents littéraires du Japon.

Philippe Picquier

Sous le lecteur en kimono de son logo, la maison d’édition Picquier s’est rapidement imposée comme spécialiste de qualité en matière de littérature asiatique, en proposant depuis 1986 autant des auteurs japonais confirmés qu’émergents. En effet, on trouve à cette enseigne Ryū Murakami, Hiromi Kawakami, Kōtarō Isaka ainsi qu’Edogawa Ranpo, et on compte parmi leurs incontournables La tombe des lucioles d’Akiyuki Nosaka et Soundtrack d’Hideo Furukawa. L’approche de cette maison s’éloigne de toute glorification d’exotisme et s’appuie sur de solides traducteurs : voilà probablement la clé de son succès. L’homme qui a créé une passerelle entre les littératures orientales et le paysage littéraire francophone a accepté de répondre à nos questions.

Art de vivre à la japonaise

Certaines pratiques qui ont cours au pays du Soleil levant sont méconnues en Occident. Voici quelques ouvrages théoriques expliquant leurs bases, pour les plus curieux d’entre nous!

Des auteurs incontournables

Ito Ogawa (1973 - ) Empreintes de douceur et de sensibilité, les œuvres de l’écrivaine Ito Ogawa parlent d’écoute, de partage, de bienveillance, d’amour et...

Le plus petit poème du monde

C’est dans les années 1600, pendant l’époque d’Edo au Japon, qu’apparaît le haïku. Sa paternité est attribuée à Matsuo Kinsaku, mieux connu sous le nom de plume de Bashō. Fils d’un modeste samouraï, il se fascine dès l’adolescence pour la poésie et l’art de la calligraphie. C’est sous le charme de la nature qu’il arpente plus tard tout le Japon à pied. À la suite de ses pérégrinations, il nous lègue des carnets de voyage dans lesquels se côtoient prose et poèmes.
Publicité