Prose et picolo

    6

    Baudelaire s’en inspirait, Allan Poe en abusait, Phaneuf en a fait sa spécialité : livre et vin forment décidément un accord parfait. Une coupe de vin à la main, enivrez-vous de notre dossier alcoolisé. Gueule de bois non incluse.

    Dans ce dossier

    À boire o(ù)u j’écris! (fiction)

    Parce que les seules gens qui existent pour moi sont les déments, ceux qui ont la démence de vivre, la démence de discourir, la démence d’être sauvés, qui veulent jouir de tout en un seul instant, ceux qui ne savent pas bâiller ni sortir un lieu commun mais qui brûlent, brûlent, pareils aux fabuleux feux jaunes des chandelles romaines explosant comme des poêles à frire à travers les étoiles et, au milieu, on voit éclater le bleu du pétard central et chacun fait « Aaaah! »

    Jack Kerouac, Sur la route

    Créateurs sous influence

    L’alcool : prison ou moyen d’exploration? Ils sont plusieurs à en avoir usé, parfois même un crayon à la main. Qu’auraient-ils été sans lui? Nul ne le sait. Peut-être seraient-ils devenus d’aussi grands auteurs, si ce n’est de plus grands, mais peut-être auraient-ils été plus discrets… Tour d’horizon de cinq écrivains au renom indéniable, qui ont tous, un jour ou l’autre, drôlement abusé de la bouteille.

    Un libraire et son sommelier: De glace

    Josiane Létourneau rencontre Jacques Orhon

    Un libraire et son sommelier: De feu

    Josiane Létourneau rencontre Jacques Orhon

    Un libraire et son sommelier: Trésors enfouis

    Alexandre Bergeron rencontre Nadia Fournier

    Publicité