Sortez les bulles!

3

La bande dessinée québécoise n’a décidément pas fini de prendre de l’expansion! Les jeunes talents sont de plus en plus nombreux à se démarquer et le 9e art d’ici séduit un public de plus en plus large. Célébrons!

Jane, le renard et une montagne de prix
Les éditions de La Pastèque ont de quoi sabler le champagne, car le roman graphique Jane, le renard et moi a multiplié les récompenses et les nominations prestigieuses en 2013. « Il s’agit d’un projet de niveau international », a déclaré la présidente du Grand Prix Lux en remettant cette année le prix « Illustrations » à Isabelle Arsenault. Pour lui donner raison, l’album vient d’être sélectionné parmi les dix meilleurs livres illustrés de l’année par le renommé New York Times, en plus de remporter le Prix du Gouverneur général (Jeunesse – illustrations). L’illustratrice et la scénariste Fanny Britt ont également chacune raflé un Joe Shuster Award, la plus importante distinction canadienne dans le milieu du 9e art. Et ce ne sont là que quelques-uns des éloges que les deux femmes ont reçus au cours des derniers mois.

Le retour de Mécanique générale
Après avoir somnolé quelques années au sein des éditions 400 coups, Mécanique générale a remis en marche la machine et a recommencé à publier de la bande dessinée. Une autre bonne nouvelle à célébrer! Lovapocalypse de Philippe Girard et Nonaventures de Jimmy Beaulieu (ancien fondateur de la maison) ont inauguré cet automne le retour en force de l’écurie.

Des catalogues qui se consolident
Nous constatons avec un plaisir sincère que La mauvaise tête et Front froid, qui ont édité leurs premiers albums en 2012, tiennent la route et continuent d’étoffer cette année leur jeune catalogue. Les pièces détachées de David Turgeon et Vincent Giard et Léthéonie de Julien Paré-Sorel sont deux de leurs nouveautés à découvrir.

Un anniversaire de taille
Le célèbre personnage de Michel Rabagliati soufflera, en 2014, pas moins de quinze bougies! Pour souligner cet événement, La Pastèque (qui célèbre aussi ses 15 ans cette année) a publié une édition spéciale en couleur de Paul à la campagne. Dans un format surdimensionné et cartonné, ce premier tome de la série « Paul » est agrémenté de croquis inédits et de photos. Un petit cadeau qui met le coeur en fête.

Mais encore…
Deux autres titres ont ravi de nombreux lecteurs à leur sortie : Les chroniques d’une fille indigne (Hamac) de Caroline Allard et Francis Desharnais qui a fait rire plus d’un parent et Les années Croc (Québec Amérique) de Jean-Dominic Leduc et Michel Viau qui a littéralement conquis les nostalgiques de la célèbre revue humoristique par son travail de recherche exemplaire.

Une oeuvre continentale
L’Amérique ou Le disparu
Réal Godbout (La Pastèque)
Après sept ans de travail minutieux, Réal Godbout présente son oeuvre la plus aboutie à ce jour. Cette adaptation du roman inachevé de Franz Kafka démontre l’ampleur du talent du dessinateur et coscénariste de « Red Ketchup ».

Chose promise, chose lue
Le livre des derniers jours. Promise (T. 1)
Thierry Lamy et Mikaël (Glénat Québec)
Après avoir signé plusieurs magnifiques bandes dessinées pour enfants, le Québécois Mikaël dessine cette fois les contours d’un univers sombre et angois sant. Dans le petit village de Promise, à la fin de la guerre de Sécession, le diable installe sournoisement son nid.

Le spectre de la jeunesse
Morts et fiers de l’être. La bande à Smikee (T. 1)
Freg et Makina (Petit homme)
Les couleurs criardes et l’absence de décor rebuteront peut-être les bédéphiles aguerris, mais de toute manière ce n’est pas à eux que s’adresse cette nouvelle série. Les jeunes prendront plaisir à découvrir Smikee, le petit fantôme survolté, et son univers qui rappelle par moment les « Game Over » de Midam.

En 2013, le libraire a craqué pour…
Vil et misérable
Samuel Cantin (Pow Pow)
Lucien Vil est un démon qui partage sa librairie avec un concessionnaire de voitures usagées dont la recette gagnante se résume à « 2 pour 1 sur les Balzac à l’achat d’une Chrysler ». Absurde à souhait!
Alexandra Guimont La Maison de l’Éducation (Montréal)

Publicité