Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
Le Livre de Poche en quelques chiffres

Le Livre de Poche en quelques chiffres

Par Josée-Anne Paradis, Les libraires, publié le 20/01/2016

En 2015, ce fut la seconde meilleure année du Livre de Poche depuis sa création en termes de ventes. La nouvelle directrice générale, Véronique Cardi, en parle avec bonheur, tout autant qu’elle présente l’année 2016 avec ferveur. Cette nouvelle venue dans cette maison d’édition qui ne date pas d’hier affirme ceci : « Le Livre de Poche, c’est une bibliothèque idéale que je suis très fière de porter ».

 

Voici quelques faits saillants, en chiffres, sur Le Livre de Poche :

Le Livre de Poche publie son tout premier titre, Koenigsmark, de Pierre Benoit, en 1953.

En 1969, 28 millions d’exemplaires du Livre de Poche avaient été vendus.

Au total, Ken Follett aura vendu jusqu’à maintenant plus de 7 millions d’exemplaires de ces titres en format poche (dont 420 000 exemplaires de La chute des géants (dont 28 000 au Canada) et 240 000 exemplaires de L’hiver du monde (dont 15 000 exemplaires au Canada)).  

La série « After », d’Anna Todd, arrive en avril au Québec au Livre de Poche. Dans sa version grand format, c’est plus de 1 000 000 exemplaires qui ont été vendus.

En grand format, Grey, le « quatrième » tome de la série populaire « 50 nuances de Grey » s’est vendu à 1 million d’exemplaires, dont 69 000 au Canada. Fait intéressant : ce titre s’est mieux vendu que le tome trois de la trilogie, en France!

On verra sous peu arriver sur nos tablettes La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour eiffel, de l’auteur Roman Puértolas, en format poche. Rappelons qu’en grand format, ce sont 258 000 exemplaires qui se sont vendus de L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire ikea.

Selon Véronique Cardi, Le fils, de Philipp Meyer, est tout simplement « un chef d’œuvre ». Finaliste au Pulitzer, ce roman qui rejoindra le Livre de Poche cette saison se sera vendu à 80 000 exemplaires en grand format.

L’auteure Victoria Hislop, qui a vendu 500 000 exemplaires de L’île des oubliés, fait paraître au Livre de Poche La ville orpheline.

La collection pratique du Livre de Poche est née en 1955, avec La cuisine pour tous.

La réédition au Livre de Poche de Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, de Harper Lee, à l’occasion de la sortie de son nouveau roman attendu depuis tant d’années, Va et poste une sentinelle, a permis la vente de 120 000  exemplaires de son premier roman.  

Trois auteurs qui sont passé un peu inaperçu au Québec mais qui ont connu des ventes importantes en France se retrouveront au Livre de Poche dans les prochaines semaines : Gaëlle Nohant avec La part des flammes (20 000 exemplaires vendus en grand format); Virginie Grimaldi avec Le premier jour du reste de ma vie… (près de 15 000 exemplaires en grand format); Karen Viggert avec La mémoires des embruns (15 000 exemplaires vendus en grand format); Meg Wolitzer avec Les intéressants (25 000 exemplaires vendus en grand format).

Je suis là, le Clélie Avit, a été vendu déjà dans plus de 25 pays.

C’est 25 chandelles que soufflera la collection de la Pochothèque (collection de luxe qui fait place aux classiques de la littérature) cette année. On y annonce pour l’occasion la parution des œuvres de Paul Valéry, dans le 1er semestre, et celles de Sandor Marai, pour le deuxième semestre.

 

Pour plus d’information, nous vous invitons à feuiller notre dossier consacré aux livres en format poche, paru cet été :
Revue complète
Dossier en ligne

Pour une entrevue avec Véronique Cardi, alors qu’elle était aux éditions Les Escales, cliquez ici

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. Le Livre de Poche en quelques chiffres