Chroniques

Sur le livre

Les libraires - Numéro 112
quialu.ca : rejoignez la discussion!

quialu.ca : rejoignez la discussion!

Par Jean-Benoît Dumais, publié le 10/04/2019

On s’est bien gardé de vous en parler avant le jour J. Mais voilà bientôt deux ans que notre équipe a imaginé ce projet de plateforme sociale du livre que nous avons baptisée quialu.ca et que nous lancerons officiellement dans le cadre du Salon international du livre de Québec, du 10 au 14 avril prochains. 

Nous sentons déjà qu’une communauté vibrante et toujours grandissante de lecteurs est fidèle au réseau des librairies indépendantes et soutient l’achat local, en librairie et à travers l’achat en ligne sur leslibraires.ca. Que dire aussi du lectorat du bimestriel Les libraires, averti et engagé, qui ne se prive jamais de nous faire connaître son appréciation des contenus que proposent nos chroniqueurs et nos libraires en nos pages? Avec quialu.ca, nous misons sur cet engagement pour développer la plus grande communauté de partage de lectures.

En créant votre espace sur cette plateforme, vous pourrez garder une trace de vos lectures passées ou à venir à l’aide de listes, démarrer ou rejoindre la discussion autour d’un livre en formulant un commentaire ou, tout simplement, exprimer votre appréciation en attribuant une note. Puis, un matin ou un soir, vous remarquerez un compte rendu de lecture particulièrement inspiré et inspirant et, si vous êtes alors en panne de lectures, vous aurez envie de suivre le fil d’Ariane dans l’espoir que des œuvres d’exception croisent ainsi votre chemin, grâce au jeu des affinités.

Otis Chandler, cofondateur de Goodreads avec Elizabeth Khuri, a déjà dit que ce qui tirait son équipe du lit chaque matin et la motivait, c’était la conviction que le bon livre, mis dans les bonnes mains, pouvait contribuer à changer le monde.

Après avoir observé les communautés de lectures aux États-Unis, Guillaume Teisseire, Vassil Stefanov et Pierre Fremaux cofondent Babelio, prenant les devants dans l’espace francophone en adaptant ce type de réseau social du livre et en offrant aux bibliothèques publiques d’enrichir leur catalogue de contenus générés par la communauté.

En développant notre propre vision d’une telle communauté et d’une telle plateforme, nous avons vu l’opportunité de mettre les lecteurs en relation avec les libraires indépendants de notre réseau et de valoriser leur rôle-conseil. Tous s’exprimeront chacun à leur manière, mais les libraires seront clairement identifiés de manière à ce que les lecteurs puissent savoir où les trouver s’ils veulent poursuivre la conversation en librairie.

Votre première navigation sur quialu.ca vous permettra de découvrir la première version de cette plateforme appelée, bien sûr, à évoluer au cours des prochains mois et des prochaines années. Nous en avons jeté les bases, et les retombées que nous anticipons pour l’ensemble des acteurs de la chaîne du livre en guideront certainement les développements.

Ce projet emballant qu’est celui de quialu.ca a pu prendre forme grâce au soutien de la Société de développement des entreprises culturelles, dans la foulée du Plan d’action sur le livre, et à celui du Fonds du livre du Canada, du ministère du Patrimoine canadien. Comme notre plateforme a été développée dans la Capitale-Nationale, nous avons aussi reçu l’appui de Québec, ville de littérature UNESCO, à travers l’Entente de développement culturel entre le ministère de la Culture et des Communications et la Ville de Québec.


En complément :
Le réseau Les libraires lance quialu.ca 

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Chroniques
  3. Sur le livre
  4. quialu.ca : rejoignez la discussion!