Articles

Littérature étrangère

Les libraires - Numéro 97
Parole d'éditeur : Stéphane Cormier

Parole d'éditeur : Stéphane Cormier

Publié le 24/10/2016

Stéphane Cormier, codirecteur général des éditions Prise de parole, présente le roman Anguille sous roche d’Ali Zamir (Tripode).

Le désenchantement d’une anguille

Une jeune femme de 17 ans se noie dans l’océan Indien. Le fil de sa vie jaillit en un flux de conscience ininterrompu qui prend, pour le lecteur, la forme d’une phrase sans point.

Dans ce récit débité sur le ton de l’urgence, Anguille raconte son existence à Mutsamudu, ville située sur une île des Comores baignée de soleil, où des habitants rudes et tourmentés s’agitent à l’ombre de la médina. Elle se remémore Crotale, sa sœur jumelle qui ne lui ressemble en rien, et son flamboyant père Connaît-Tout, un pêcheur et philosophe autoproclamé qui administre ses morales du haut d’un savoir bancal puisé dans les journaux qu’il lit avec passion. C’est d’ailleurs lui qui aura affublé les jumelles de leurs étranges prénoms, au grand désespoir de leur mère morte en couche. Elle évoque sa tante Tranquille, qui porte le fardeau d’un lourd secret.

Sous les apparences d’une écolière obéissante, Anguille rêve à sa vie, médite intensément sur le monde qui l’entoure, construit sa morale anguillière faite d’un mélange de lucidité juvénile, d’aspirations et de principes personnels. Sur sa terrasse, d’où elle observe les pêcheurs sur la plage, elle s’éprend de Vorace, un Adonis au corps robuste avec qui elle découvrira la volupté de l’amour physique et l’enivrement du vice. Mais une trahison sonne la fin de l’innocence, l’éclatement du noyau familial et le début d’un désenchantement devant la violence du monde et des hommes

Blessée et seule, mais incapable de céder au désespoir, une Anguille résolue met en œuvre un plan de survie courageux qui la laissera ultimement dériver dans les eaux froides de la mer.

Après avoir été lancé au Québec, Anguille sous roche fait sensation en France. Ce premier roman d’Ali Zamir, qualifié peut-être un peu précocement de « miracle littéraire » par son éditeur, nous transporte néanmoins par son souffle et nous séduit par la grâce du personnage d’Anguille.

 

 

 

Ancrées dans le Nouvel-Ontario, les éditions Prise de parole appuient les auteurs et les créateurs d’expression française au Canada, en privilégiant des œuvres de facture contemporaine.

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Articles
  3. Littérature étrangère
  4. Parole d'éditeur : Stéphane Cormier