Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
Mois de la poésie 2015

Mois de la poésie 2015

Par Isabelle Beaulieu, publié le 24/02/2015

La bête arrive à grands pas! De quoi parle-t-on? De cette innommable chose qu’est la poésie. Et parce qu’elle peut justement prendre plusieurs formes et agir de multiples façons, on a choisi de l’appeler la bête, comme la forme indomptable qu’elle incarne. Le Mois de la poésie est de retour pour la 8e année à Québec et avec lui un assortiment de soirs et de jours inventifs et uniques. Ainsi, du 5 au 31 mars 2015, une variété impressionnante d’activités sera offerte.

Le bal débutera avec les Anges de la rénovation littéraire, une soirée créée par Érika Soucy et où les performeurs prendront plaisir à détourner le fond et la forme du roman Harlequin.

Pour s’assurer de participer à un dépaysement poétique, l’événement Skinstrap, conçu par l’artiste belge Thomas Israël, est tout indiqué. On le présente comme «une autofiction basée sur un système de projection à même la peau».

Le 8 mars, la Journée internationale de la femme sera célébrée par nulle autre que l’actrice Pol Pelletier à qui on a donné toutes les libertés pour nous présenter un spectacle à sa mesure.

Le Band de poètes – tout masculin celui-là – revient charmer son public après cinq ans d’absence. Composé de José Acquelin, Bernard Falaise, Normand Guilbault et Guy Marchamps, le quatuor nous en promet des belles.

Fortner Anderson – un incontournable du spoken word de Montréal - sera aussi de la partie avec une performance continue de 12 heures et 10 minutes qui repoussera littéralement les limites poétiques.

Le 21 mars, Hélène Dorion assurera la présidence de la Journée mondiale de la poésie, journée qui atteindra son apogée avec la Nuit de la poésie.

Il y aura encore d’autres activités qui ne sont pas non plus à négliger, dont des séances de projection au cinéma Cartier de trois courts-métrages produits par le Printemps des poètes, un organisme qui a reçu cette année le Prix Ville de Québec.

Le Mois de la poésie est le moment de démocratiser ce genre trop souvent, à tort ou à raison, pressenti comme étant hermétique ou destiné aux initiés. Car vraiment, la poésie se décline en mille et une variations et personne ne peut rester indifférent à la bête!

Mois de la poésie

ibeaulieu@leslibraires.ca

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. Mois de la poésie 2015