Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
Mélikah Abdelmoumen résidera à la librairie du Square

Mélikah Abdelmoumen résidera à la librairie du Square

Par Isabelle Beaulieu, publié le 11/12/2018

C’est la librairie du Square d’Outremont qui accueillera cette année un auteur dans ses lieux. Le programme de résidence d’écrivain créé par le Conseil des arts de Montréal il y a six ans désire favoriser les liens et les échanges entre les auteurs, les lecteurs et les libraires. L’auteure Mélikah Abdelmoumen, celle qui a publié cette année le récit Douze ans en France (VLB éditeur), est l’écrivaine choisie pour la prochaine édition. On peut aussi lire une de ses nouvelles dans le recueil collectif Monstres et fantômes sorti dernièrement chez Québec Amérique.

Abdelmoumen aura la tâche de répondre à l’invitation de Jonathan Caquereau Vartabédian, un des copropriétaires de la librairie du Square, qui souhaitait que soit discuté le sujet de la censure et des œuvres littéraires. « C’est un grand honneur et une occasion unique pour faire une chose que je souhaitais depuis longtemps : développer dans la durée une réflexion et un débat vigoureux mais sereins sur les enjeux liés à cette question importante dans le paysage littéraire actuel, la censure… tout cela dans une librairie que l’écrivaine comme la lectrice que je suis considère, depuis son ouverture, comme un deuxième chez-soi! », a exprimé l’écrivaine qui organisera des activités à la librairie avec le public sur le thème de février à mai 2019.

L'écrivaine recevra une bourse de 7000$ du Conseil des arts de Montréal et le soutien logistique de l'Association des libraires du Québec (ALQ).

Dans Douze ans en France, Mélikah Abdelmoumen raconte le temps passé en Europe avec son conjoint et son fils et de la peur perpétuelle des attentats qui l’habitait. C’est à travers l’écriture qu’elle trouve un certain exutoire. Elle écrit aussi son histoire d’amitié avec une famille de Roms qui sitôt installée quelque part avec leur peu de biens est sommée par les autorités de partir. C’est de ce constant exil dans lequel est tenu le peuple Roms dont parle l’écrivaine, et par la bande de tout sentiment d’exclusion qui retranche les individus au lieu de les unir.

 

À lire : Mélikah Abdelmoumen : Une immigrante ordinaire

 

Photo : Blanches Bulles Studio

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. Mélikah Abdelmoumen résidera à la librairie du Square