Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
Le Quartanier annonce les traductions de Catherine Lalonde et Vickie Gendreau

Le Quartanier annonce les traductions de Catherine Lalonde et Vickie Gendreau

Par Benoît Vanbeselaere, publié le 03/05/2018

Catherine Lalonde, avec La dévoration des fées et Vickie Gendreau, avec Drama Queens, vont être traduites en anglais. Publiées chez Le Quartanier, les deux natives de Montréal auront leurs œuvres publiées chez Book*hug, une maison d’édition canadienne basée à Toronto et spécialisée dans la publication de fiction et de poésie. Aimee Wall, qui avait réalisé la traduction de Testament, le premier roman de Vickie Gendreau, traduira Drama Queens, tandis que La dévoration des fées sera l’affaire d’Oana Avasilichioaei. Cette dernière n’en est pas à sa première traduction d’une œuvre publiée chez Le Quartanier : elle a en effet traduit Lectodôme de Bertrand Laverdure (Le Quartanier, 2008) par Readopolis (Book*hug, 2017), et en a été reconnue par le Prix du Gouverneur général. The Faerie Devouring de Catherine Lalonde sera publié l’automne prochain.

Book*hug a été fondée en 2004 par Jay et Hazel Millar, d’abord sous le nom de BookThug, mais le couple a opéré un changement de nom à la suite d’une polémique sur le terme « thug », racialement chargé. La maison d’édition indépendante s’est faite en revanche remarquer pour la qualité de ses choix éditoriaux : Erin Wunker, Lisa Robertson ou encore Phil Hall, qui a obtenu le Prix du Gouverneur général dans la catégorie Poésie en 2011. Book*hug est également la maison d’édition d’auteurs publiés chez Le Quartanier dans leur version française, tels Jacob Wren, Nathanaël ou BpNichol.

La dévoration des fées, publié en 2017, avait fait craquer nos libraires qui ne tarissaient alors pas d’éloges sur « ce conte métaphorique et désenchanté » traitant du devenir femme, soulignant l’usage d’un « jargon profondément québécois ». Drama Queens de la regrettée Vickie Gendreau est considéré « comme un plaidoyer pour une littérature vivante et libre » par Jeremy Laniel. Il a été publié à titre posthume, après Testament qui avait secoué la critique et qui léguait « autant de rêves que de souvenirs » au lecteur.

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. Le Quartanier annonce les traductions de Catherine Lalonde et Vickie Gendreau