Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
Le Lièvre de Mars : une nouvelle maison d'édition

Le Lièvre de Mars : une nouvelle maison d'édition

Par Josée-Anne Paradis, Les libraires, publié le 25/09/2017

Le milieu de l’édition en littérature jeunesse foisonne, étonne, passionne. La preuve : une nouvelle maison d’édition a annoncé ce matin le début de ses activités éditoriales sous le nom Le Lièvre de Mars. À raison de trois titres par année, cette maison d’édition sera pilotée, en solo cette fois, par Nadine Robert, qu’on connaît déjà puisqu’elle a cofondé les éditions Comme des géants et dont elle restera également à la barre.

Le logo - un petit lapin dans une carafe de thé - nous donne déjà une idée de la provenance du nom choisi pour cette maison. Et effectivement, Nadine Robert nous l’explique : « Le Lièvre de Mars, c’est la référence à Alice au Pays des merveilles, aux classiques de la littérature jeunesse et ça sonne bien dans mes oreilles. Le logotype, à la main, est un peu comme une signature, comme si Le Lièvre de Mars donnait son sceau d’approbation aux titres de la maison. Il évoque aussi la folie de cette nouvelle aventure éditoriale. Le personnage de Lewis Carroll était pas mal fou! »

Pourquoi une nouvelle maison pour publier ces titres, qui auraient peut-être pu trouver leur place chez Comme des géants? Parce que la ligne directrice derrière est différente : avec Le Lièvre de Mars, la mission est de rééditer des albums ou des textes épuisés, tous des classiques de littérature jeunesse (et, madame Robert nous l’a avoué, plusieurs des titres réédités font partie de sa collection personnelle!). Dans le communiqué de presse annonçant la venue de ce nouvel éditeur, on expliquait le tout ainsi : « L’idée de la collection est de donner une nouvelle vie à des oeuvres choisies, incontournables ou méconnues. Elle vise la conservation, la réédition et la diffusion de livres de grande qualité littéraire et graphique de la littérature enfantine des quatre coins du monde. […] [Les œuvres] sont retenues pour leur qualité littéraire et artistique ou parce qu’elles ont marqué une époque. Elles sont rares ou n’ont jamais été publiées en français et elles trouveront une nouvelle ou une seconde vie dans ce projet de collection. »

Si certains livres seront réédités dans leur intégralité, d’autres albums auront quant à eux droit à une cure de jeunesse en se voyant attribuer de nouvelles illustrations. En guise d’exemple, notons l’album Voici Colin, que l’on trouvera sous une traduction de Christiane Duchesne et illustré par Gérard DuBois. « Il s’agit d’une adaptation d’un conte-randonnée traditionnel Anglo-Saxon This is the house that Jack Built, qui fut aussi selon plusieurs spécialistes jeunesse, le premier album illustré de l’histoire de l’album, mis en images par Randolph Caldecott (1878). Qui a donné son nom au prestigieux prix américain. », nous explique madame Robert.  

Avec bonheur, la rédaction de Les libraires a eu droit de jeter un oeil sur C'est bien! C'est affreux! un album épuisé depuis plus de cinquante ans. On peut vous assurer que la qualité est au rendez-vous et on salue grandement la petite note qui accompagne le livre, à la fin, mettant en contexte la réédition de cette ouvrage, nous expliquant brièvement le processus de création des illustrations, par Aliki. 

Les trois titres annoncés pour 2018 sont les suivants :

C’est bien! C’est affreux! 
Texte Joan Lexau et illustrations de Aliki
Paru chez Dial Press en 1963.

Le petit Ivan
Adaptation de Niki Orfanou et illustrations de Yvan Duque

Voici Colin
Traduction de Christiane Duchesne et illustrations de Gérard DuBois

Pour les libraires, sachez que ces titres seront disponibles grâce à la diffusion Gallimard. 

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. Le Lièvre de Mars : une nouvelle maison d'édition