Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
La traversée (animée) du continent

La traversée (animée) du continent

Par Dominique Lemieux, Les libraires, publié le 21/01/2015

L’univers de Michel Tremblay en version animée? Pourquoi pas! C’est le pari que souhaite relever le producteur montréalais Kevin Tierney. Celui qui a notamment produit Bon cop, bad cop entend réaliser un film d’animation adapté du roman La traversée du continent de l’illustre écrivain québécois.

Michel Tremblay, qui a donné son aval au projet évalué à au moins 10 millions de dollars, ne s’impliquera pas dans l’adaptation. Dans une entrevue au Journal de Québec, l’auteur explique : « Comme au théâtre, j’aime laisser mes bébés aller et être surpris. » Le producteur espère réussir à attacher les ficelles du projet afin de commencer le tournage en 2015. 

À la sortie de La traversée du continent en 2008, Michel Tremblay avait été convié à le présenter aux lecteurs de notre revue. Voici ce qu’il en disait :

« Quand j’étais petit, ma mère nous disait souvent qu’elle avait traversé le continent quatre fois avant de rencontrer mon père. Née à Providence, dans le Rhode Island, d’une mère crie de Saskatchewan et d’un père français de France — c’était son expression —, elle s’était rendue toute jeune chez ses grands-parents, dans l’Ouest canadien, qui les avaient élevées, elles et ses deux sœurs, parce que leur mère, qui travaillait dans une manufacture de coton, n’avait pas le temps de s’occuper d’elles. Vers l’âge de 11 ans, elle était venue à Montréal une première fois parce que sa mère s’y était établie et qu’elle la réclamait. Elle était retournée en Saskatchewan quelques années plus tard pour revenir à Montréal à ses 20 ans, mais ce que j’ai essayé d’imaginer, dans La Traversée du continent, est ce premier voyage qu’elle a fait, en train, en 1913, de Saskatoon à Montréal, via Regina, Winnipeg, Toronto et Ottawa, toute seule, un écriteau accroché au cou. C’est un roman initiatique : lorsque Rhéauna quitte Maria, en Saskatchewan, c’est une petite fille intelligente et délurée mais sans expérience; à son arrivée à Montréal, elle aura été transformée par les gens qu’elle aura rencontrés sur sa route et les aventures qui lui seront arrivées. »

Source : Le Journal de Québec

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. La traversée (animée) du continent