Le polar canadien en deuil : Eric Wright n’est plus

14

L’écrivain ontarien Eric Wright, figure importante du polar canadien-anglais, est décédé le 9 octobre dernier des suites d’un cancer du rein. Il avait 86 ans.

Né dans l’Angleterre de l’entre-deux-guerres, Eric Wright immigre au Canada en 1951. Après des études au Manitoba, il s’installe en Ontario, où il occupe un poste d’enseignant d’anglais à l’Université Ryerson de Toronto.

Eric Wright fait partie de ceux qui ont donné ses lettres de noblesse au polar canadien-anglais contemporain. Les lecteurs francophones ont appris à le connaître par les aventures de son attachant inspecteur Charlie Salter, traduites en français aux éditions Alire. Les onze tomes démontrent tout le talent de Wright, qui y propose, avec une approche classique, des enquêtes policières souvent situées au cœur de Toronto.

Publicité