Chroniques

Sur le livre

exclusif au web
Bienvenue sur le site du journal <i>Le Libraire</i>

Bienvenue sur le site du journal Le Libraire

Par Stanley Péan, Les libraires, publié le 17/09/2004
Chers internautes, C’est avec une fierté non dissimulée que je vous souhaite la bienvenue sur le site du journal Le Libraire. Fondée en 1998 par les libraires à l’emploi de Pantoute à Québec, auxquels se sont joints leurs collègues des librairies Les Bouquinistes (Chicoutimi), Clément Morin (Trois-Rivières), Le Fureteur (Saint-Lambert) et Monet (Montréal), notre publication s’est progressivement imposée comme le journal des librairies indépendantes québécoises et, surtout, comme le guide essentiel des mordus de littérature et de lecture.
À la faveur de son récent changement de périodicité — cet automne, Le Libraire est passé de quatre à six numéros par année —, nous avons considérablement augmenté et relooké la version en ligne du journal. Autrefois hébergé sur le site de la librairie Pantoute, Le Libraire logera désormais à sa propre adresse et proposera un contenu rédactionnel plus substantiel, entre autres grâce à des textes inédits, et ce, sur une interface conviviale, dynamique et efficace munie d’un moteur de recherche puissant.

Outre les archives les plus pertinentes du Libraire, vous pourrez consulter des articles sur des sujets liés à la littérature en provenance d’autres médias écrits, notamment le trimestriel Lettres québécoises. Regroupées autour de trois menus (« Lire », « S’informer », « Partager »), ces options de « cyberflânerie » vous permettront de vous tenir à la fine pointe de l’actualité du monde de l’édition. De plus, il vous sera possible d’accéder aux sites de la plupart des éditeurs québécois, franco-canadiens et étrangers de langue française. Notre ambition est à la fois simple et démesurée : devenir LE portail de la littérature québécoise et canadienne d’expression française.

Vous en conviendrez avec moi, à l’heure où les champions du néolibéralisme sauvage tentent de réduire la culture à une marchandise parmi tant d’autres, et tandis que l’espace médiatique consacré à la littérature et à la réflexion ne cesse de fondre comme neige au soleil, c’est une mission essentielle que nous nous sommes donnée…

Au contraire de plusieurs détracteurs, nous ne voyons pas Internet comme un antagoniste de la littérature ; l’un et l’autre ayant en commun de pouvoir ouvrir des portes sur l’imaginaire, leur partenariat peut s’avérer des plus enrichissants. En tout cas, c’est cette chance que nous nous souhaitons, à vous comme à nous.

Ne me reste plus qu’à espérer que vos « cyberflâneries » en nos pages seront des plus agréables. Bonne lecture !


Stanley Péan
Rédacteur en chef
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Chroniques
  3. Sur le livre
  4. Bienvenue sur le site du journal Le Libraire