Articles

Livre pratique

exclusif au web
Des livres sur l'adoption pour la Journée internationale des familles

Des livres sur l'adoption pour la Journée internationale des familles

Par Sabica Senez, publié le 15/05/2017

À l’occasion de la Journée internationale des familles, nous avons choisi d’aller un petit peu en marge du modèle traditionnel de la famille, et de préparer une sélection de livres qui traitent de l’adoption.

La réalité de l’adoption internationale a beaucoup changé depuis dix ans : alors qu’il y a dans le monde des millions d’enfants orphelins ou sans parents aptes à s’occuper d’eux, les adoptions internationales au Québec sont à la baisse (134 en 2016, contre 595 en 2010), et les enfants sont adoptés plus tardivement (22% des enfants adoptés en 2016 avaient plus de 7 ans) ou ont ce qu’on appelle des « besoins spéciaux ».

Il y a seulement quelques années, il fallait ratisser plusieurs librairies ou bibliothèques publiques pour trouver de quoi satisfaire ce besoin impératif que ressentent les futurs parents adoptants de se préparer, d’anticiper, de comprendre… et d’attendre. Ce n’est plus le cas et tant mieux, parce que, oui, ces lectures les aident à supporter les années qui passent avant l’arrivée de l’enfant : trois ans, cinq ans, neuf ans… Sans patience et persévérance, le rêve de cette nouvelle famille pourrait ne jamais se concrétiser, d’autant moins que l’arrêt temporaire des adoptions dans un pays ou une crise politique ou sociosanitaire (le tremblement de terre en Haïti, en 2010, est un malheureux exemple) peut retarder ou carrément annuler le projet.

Le futur parent adoptant doit d’abord gagner le droit de l’être. On l’évalue sous toutes ses coutures (sociales, psychologiques, financières, environnementales, judiciaires). On prend même ses empreintes pour qu’Interpol vérifie qu’il n’est pas recherché pour quelque crime crapuleux. Quel contraste fulgurant entre la procédure et tout cet amour à donner à un enfant qui en manque cruellement!

Mais les livres ne disent pas tout, même si on voudrait tout y trouver. Alors, il faut choisir les bons pour vous ou vos proches : évitez les livres qui effraient ou font la morale, qui ne citent que les statistiques alarmantes ou qui dictent une manière de faire et de penser sans nuances. 

Et puis viendra ce moment où tous ces livres devront être mis de côté pour que la nouvelle famille vive sa propre histoire.

NDLR : Les chapitres des livres qui portent sur les aspects légaux et administratifs de l’adoption vous seront utiles s’ils proviennent du Québec.

Tremblement de mère
Diane Lavoie, Flammarion Québec

« Bonjour,

J’ai adopté une petite Haïtienne dans le désastre du séisme. Elle est arrivée à trois ans, encore endeuillée de la vie qu’elle avait perdue, presque sans transition entre sa famille et moi, la nouvelle mère catastrophée, blanche de peur et de peau.

Parce que l’adoption est fragile et que nous n’avons choisi ni le moment ni les circonstances, les premiers mois ont été plus éprouvants qu’un atterrissage d’avion sans pneus. Une longue glissade à nous écorcher le ventre, le sien et le mien.

Je n’écris pas pour de vrai. Mais devant ses trois premières années de vie enfouies sous les ruines de son pays, j’ai voulu écrire des racines à ma fille. Devant le chaos tellement brutal de notre rencontre, j’ai voulu me justifier et comprendre, pour lui expliquer comment sa peine a réveillé la mienne. Et comment nous nous sommes apprivoisées.

Je n’écris pas pour de vrai, mais les mots m’ont toujours servi. Ils ont parlé dans mes silences, ont été glacés pour me défendre, brûlants pour aimer. S’ils ont parfois été faux dans ma bouche, ils ont toujours été vrais sur papier. Ce sont de vieux amis, et j’ai voulu qu’ils soient témoins d’une histoire d’adoption pas comme les autres.

Je suis la maman de ma fille, mon séisme haïtien. »

 

L'enfant adopté dans le monde
Jean-François Chicoine, Hôpital Sainte-Justine

Inspiré par les milliers d’enfants que les auteurs ont rencontrés au cours de leur carrière ce livre a été conçu « pour les parents hantés par des questions sans réponse. Il a été pensé aussi pour les intervenants souvent isolés face à la détresse des familles ». Il traite en quinze chapitres des multiples aspects de l’adoption internationale: l’abandon l’anthropologie et l’éthique de l’adoption les familles adoptives le processus d’adoption le bilan de santé l’alimentation la croissance le développement les troubles de développement les particularités ethniques l’adaptation le nouveau milieu de vie et l’identité. Puis arrive un dernier chapitre le chapitre quinze et demi… Pourquoi et demi? « Parce qu’il reste disent les auteurs l’avenir à bâtir avec votre enfant. » Un ouvrage complet comme il s’en fait rarement écrit par trois spécialistes de l’enfance internationale parmi les plus réputés.


Comprendre l'adoption : la famille de Florence
Annette Aubrey, Guy Saint-Jean

« Tu étais un mignon petit bout de chou le jour où nous t'avons adoptée. Nous avons promis de prendre soin de toi nous t'avons tout de suite aimée. » Florence réalise un jour que ses cheveux sont noirs, alors que ceux de tous les autres membres de sa famille sont blonds, et qu'elle est la seule à ne pas avoir de taches de rousseur sur le visage. Sa maman et son papa lui expliquent alors qu'elle a été adoptée. Cette belle histoire permet d'aborder la question de l'adoption et de raconter à votre enfant la merveilleuse aventure de son arrivée parmi vous.

 

D'où je viens : l'adoption
Brigitte Marleau, Boomerang

D’où je viens? demande la jolie Dali. - Tu viens de l’Indonésie. Papa et maman se sont regardés. - Vois-tu, mon cœur, parfois il y a des mamans et des papas qui ne peuvent pas avoir d’enfants, mais qui voudraient tellement pouvoir en faire grandir. En même temps, ici et dans d’autres pays, il y a des mamans et des papas qui peuvent avoir des enfants, mais qui ne peuvent pas en faire grandir. Va chercher ton album d’adoption qu’on le regarde ensemble.

 

Enjeux de l'adoption tardive
Ombline Ozoux-Teffaine, Eres

Depuis la ratification de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant (1989) et celle de la Convention de La Haye (1993) sur la protection des enfants et la coopération en matière d'adoption internationale, une éthique respectueuse des enfants, de leurs besoins et de leurs droits, est censée guider les pratiques de l’adoption. Ainsi, tant en France que dans les pays avec lesquels des adoptions sont réalisées, doivent être privilégiées les solutions qui permettent aux enfants d'être élevés dans leur propre famille dans tous les cas où cela est possible. Leur placement dans une famille adoptive, de leur pays d'abord, ou à défaut à l'étranger, ne doit être envisagé que subsidiairement. Les professionnels et les praticiens de l’adoption savent en conséquence que, si ces priorités sont respectées, les enfants réellement en besoin d’adoption internationale sont très souvent des enfants dits « grands », c’est-à-dire de plus de deux ou trois ans et jusqu’à douze ou treize ans, des fratries, des enfants typés au niveau ethnique ou souffrant de problèmes de santé physique et psychique ou de handicaps divers. D’autre part, au niveau national, le nombre d’enfants délaissés tardivement reste préoccupant sans qu’il y ait toujours de réelle concertation au sujet de leur statut et de leur avenir pour la réalisation d’un projet d’adoption. Cet ouvrage, qui rassemble des expériences et des réflexions de divers praticiens, s’adresse en priorité à tous ceux que l’adoption des grands enfants intéresse, mais surtout à ceux qui y participent de près, responsables gouvernementaux, intermédiaires de l’adoption, thérapeutes, personnel de l’enfance et parents adoptifs.

 

N'oublions pas les enfants : adoption homosexuelle et nouvelle parentalité
Jean-Vital de Monléon, Anne Coutures, Presses de la Renaissance

Pédiatre au CHU de Dijon, où il a fondé la plus grande consultation de France pour l'accueil et l'accompagnement des enfants adoptés, et chercheur en anthropologie, Jean-Vital de Monléon est notamment l'auteur de Naître là-bas, grandir ici (2003). Anne Coutures est journaliste.

  

 

Adoption : les ados racontent
Anne Lanchon, Jacques Azam, de la Martinière

(Re)découvrez ce grand succès de la collection Oxygène dans sa nouvelle édition. La parole des adolescents adoptés petits nous permet de mieux comprendre une situation pas toujours bien vécue. Dure période que celle de l’adolescence! Les questions sont nombreuses et l’on se demande souvent qui l’on est. Quand on est un enfant adopté, il faut en plus accepter le regard des autres et leurs questions, car on n’a pas toujours la même couleur de peau, de cheveux, de yeux que ses parents. On se sent différents des autres, et parfois incompris. Anne Lanchon a décidé de rencontrer ces adolescents qui ont été adoptés enfants, un livre qui ouvre le débat sur cette situation encore un peu taboue.

 

Elliot
Julie Pearson, Manon Gauthier, Les 400 coups

Elliot n’arrive pas à trouver la bonne famille. Il ne fait jamais ce qu’il faut : qui finira par l’aimer pour toujours, toujours?

Une histoire sur l’abandon et l’attachement, racontée simplement et avec amour.

 

 

Journal d’une adoption en Colombie
Guylaine Roujol-Perez

Trois cent quatre-vingt-douze enfants colombiens ont été adoptés par des français en 2001. Le 8 septembre 2001, l'avion qui emmena Guylaine et Jean à Cali les guida bien plus loi que la Colombie. Au bout du voyage, Jesús Antonio, douze an et demi, les attendait. Ce témoignage de l'accueil d'un enfant déjà grand est résolument optimiste. Au-delà des préjugés reste le bonheur évident d'une adoption qui s'est déroulée le plus simplement du monde. Un témoignage fort. Un guide simple pour une adoption réussie.

  

 

Adopteparentalité
Johanne Lemieux, Québec Amérique

Fondée sur des connaissances scientifiques solides, une longue expérience professionnelle et sur le vécu de milliers de familles adoptives, l’auteure vous offre l’essentiel de son approche éducative et psychosociale : l’adopte­parentalité. L’Adopteparentalité est désormais une collection où l’enfant adopté est au cœur des préoccupations et le parent au cœur des solutions. Dans ce premier ouvrage, vous recevrez les 12 clés essentielles pour vous aider, vous et l’enfant, à connaître, à comprendre et à célébrer sa normalité adoptive.

 

Nina a été adoptée (t. 27 de la série « Max et Lili »)
Dominique de Saint Mars, Serge Bloch, Calligram

Max et Lili entendent leur mère parler d'adoption. Ils se posent des tas de questions. Heureusement leur amie Nina, adoptée quand elle était bébé, est là pour leur raconter son histoire. Un petit livre pour comprendre que l'adoption est toujours une grande histoire d'amour.

 

Ha Long
Linda Amyot, Leméac

En parallèle les voix d’une Vietnamienne, mère naturelle et d’une québécoise, mère adoptive, de la naissance de l’enfant jusqu’au moment de l’adoption.

 

Ping-Pong contre Tête-de-navet
Andrée Poulin, Québec Amérique

« Mon père est fier de mes yeux bridés, de mon teint margarine. Ridiculement fier. Quand les Fouineuses nous attaquent, il sourit au lieu de les repousser. Les Fouineuses, je les retrouve partout sur mon chemin : à l’épicerie, à la bibliothèque, au musée. Je ne les connais pas ces étrangères trop curieuses. Mais je les reconnais tout de suite, à leur sourire mielleux. À leur façon de me dévisager comme si j’avais deux nez et trois mentons. À leur façon de parler comme si je n’étais pas là. À leurs questions débiles. - Ça coûte combien adopter un bébé en Chine? - Est-ce qu’elle parle avec un accent chinois? - L’avez-vous choisie vous-même à l’orphelinat? Et blablabla. Que des stupidités. Vite. Donnez-moi du velcro que je leur soude les babines! »

 

L'adoption (t.1) : Qinaya
Zidrou, Arno Monin, Grand angle

Lorsque Qinaya, une orpheline péruvienne de 4 ans, est adoptée par une famille française, c’est la vie de tous qui est chamboulée. Mais pour Gabriel, ce sera encore plus compliqué : il lui faudra apprendre à devenir grand-père, lui qui n’a jamais pris le temps d’être père. Des premiers contacts un rien distants aux moments partagés, Gabriel et Qinaya vont peu à peu nouer des liens que même le vieux bourru était loin d’imaginer.

 

L’adoption
Claire Gore, Armand Colin

Véritable panorama de l’adoption, ce livre né de l’expérience d’une des spécialistes les plus reconnues de la question se signale, entre autres, par l’attention accordée à l’adoption internationale, de plus en plus importante et porteuse de problématique spécifique. Il puise sa force d’analyse et son ouverture prospective dans la réflexion originale de l’auteure sur la notion d’adoptabilité. D’un bout à l’autre animé par le souci de l’enfant, ce bel ouvrage s’adresse aux professionnels de l’enfance, aux parents adoptifs ou à ceux qui envisagent de le devenir, mais aussi à tous ceux qui s’intéressent aux évolutions de la filiation, de la parentalité et de la famille. 

Claire Gore, psychologue clinicienne, docteur en psychologie, a exercé dans différents services d’aide sociale à l’enfance, en circonscription, en adoption, et exerce aujourd’hui en placement familial.

 

Mon livre à moi (enfants adoptés)
Pascaline Mitaranga, Aude Carré-Sourty, Bénédicte Perrot-Malaval, Gautier-Languereau

Destiné tout particulièrement aux enfants adoptés, l'album d'une nouvelle vie qui commence! Un beau format pour y coller ses photos, y écrire ses commentaires pour ne jamais oublier ces moments magiques. Aucune équivalence sur le marché! Forte demande! Écrit par 3 mamans adoptantes. Enfin un album spécialisé pour accueillir un enfant adopté Un format original, centré sur l'enfant, fondé sur un dialogue ouvert avec ses parents. 96 pages pour conserver les souvenirs de ces moments uniques. Les illustrations joyeuses et colorées de Pascaline Mitaranga

 

Les arrière-boutiques de l'adoption internationale
Luce De Bellefeuille, Christine Delepière, Québec-Livres  

Le monde de l'adoption internationale est complexe. Dans ce livre, vous saisirez cette complexité grâce aux récits de deux femmes, l'une Québécoise, l'autre Française, chacune ayant travaillé dans ce domaine pendant plusieurs années. Au fil d'un échange de courriels échelonné sur une quinzaine de mois, elles font état de leurs pratiques, de leurs connaissances et de leurs réflexions.

Luce de Bellefeuille est psychosociologue et gestionnaire en organisations publiques. Elle a dirigé pendant treize ans le Secrétariat à l'adoption internationale, mandataire de l'Autorité centrale en matière d'adoption internationale au Québec. Ses fonctions l'ont menée à autoriser l'adoption de 6751 enfants de tous les coins de la planète. Elle est mère de deux enfants.

Christine Delepière a enseigné dans un établissement scolaire à Béthune, en France. Parallèlement, pendant 25 ans, elle a été responsable de Païdia, un orga­nisme autorisé pour l'adoption du nord de la France. À ce titre, elle a travaillé avec les instances de plusieurs pays, dont la Roumanie, le Bélarus, l'Éthiopie et le Niger. Elle est mère de quatre enfants, dont trois ont été adoptés à l'étranger.

 

L'adoption expliquée à mes enfants
Vincent Sosthene Fouda, L'Harmattan

Expliquer l'adoption peut être périlleux pour les parents. C'est pourtant un fait social, intégré dans le discours des parents, des enseignants et des camarades de classe. Les enfants réunis autour de l'auteur de ce livre ont entre 3 et 13 ans. Venus de tous les continents, ils vivent dans des familles recomposées, monoparentales, homosexuelles. Cet ouvrage, qui a tout d'un manuel, s'adresse tout particulièrement aux parents, pour qu'ils se sentent parfaitement légitimes et disposés à répondre aux questions de enfants.

 

Tu veux ma photo?
Marie-Sophie Vermot, L'école des loisirs

Se faire adopter par des gens qui vous aiment vraiment et vous traitent comme si vous étiez vraiment leur enfant, plutôt que de rester tout seul dans un orphelinat ou dans un pays en guerre, c'est une sacrée chance. Manda en est bien conscient. Pourtant, il y a des jours où la situation lui pèse. Les jours où Georges Glaise, son pire ennemi, l'appelle Charbon, dit qu'on l'a trouvé dans une poubelle, ou bien fait la « bouche de Noir » en retournant ses lèvres. Les jours où Georges fait rire toute la classe avec ses moqueries. Et ces jours-là, c'est tous les jours. Alors, quand ses parents lui annoncent qu'ils ont décidé d'adopter un autre enfant, une fille, une petite Vietnamienne et qu'ils vont tous partir la chercher là-bas, Manda craint le pire pour sa future soeur. Qu'on l'appelle Citron ou Pamplemousse à longueur de journée, qu'on se tire les paupières pour imiter les yeux bridés. Qu'on lui fasse mal comme on lui fait mal à lui. Mais à l'aéroport, le matin du départ, il y a une sacrée surprise. Une surprise qui s'appelle Georges. (9 à 12 ans)

 

L’adoption internationale : une histoire d'amour... de mon rêve à ta réalité
Annick Fortin, Marcel Broquet

Témoignage émouvant d’une maman Par un froid matin de janvier 1989, j’entre-ouvre mes paupières lourdes à la suite de l’anesthésie générale. Je croise le regard triste de ma mère assise à mon chevet. Je comprends que l’intervention ne s’est pas bien terminée; le chirurgien n’a pu préserver mes organes reproducteurs. Adieu mes ovaires! Bizarrement, je reste calme. Fini pour moi le rêve d’un enfant biologique. Quelle désolante conclusion après tant d’années de traitements en infertilité. J’accepte ce revers mais ne renonce pas pour autant à mon rêve d’être maman. Bernard et moi en avions parlé. L’adoption internationale deviendra une option toute naturelle, une nouvelle direction que la vie nous invite à emprunter. Entre l’attente et l’espoir, entre les obstacles, les peurs, les incertitudes et les déceptions, le chemin de l’adoption internationale est semblable à une très longue maternité vécue autrement.

L’auteure décrit son parcours personnel dans le but d’aider toute famille désireuse d’adopter un enfant à l’étranger. Pleurs, anecdotes, humour… la suite d’obstacles et de péripéties y sont décrites simplement, avec, en toile de fond, l’amour inconditionnel, qui grandit chaque jour un peu plus dans l’attente de ce nouvel être qui sera accueilli. La foi, la gratitude, la tolérance, la patience, la détermination teintent l’histoire de cette adoption qui, comme dans toute famille, ne se termine pas avec l’arrivée du poupon. Cette une épopée qui dure toute la vie. Loin des clichés « coup de foudre », c’est l’apprentissage de deux êtres qui doivent s’apprivoiser, dans le respect de chacun et avec beaucoup d’amour. Un livre de soutien pour les familles.

(Les résumés des livres sont ceux des éditeurs.)

Thématique sur Leslibraires.ca

Photo : Sabica Senez, tous droits réservés

 
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Articles
  3. Livre pratique
  4. Des livres sur l'adoption pour la Journée internationale des familles