Articles

Portrait

Les libraires - Numéro 102
Les 50 ans de la Maison de l’Éducation :  Cinq livres pour cinq décennies de conseils

Les 50 ans de la Maison de l’Éducation : Cinq livres pour cinq décennies de conseils

Par Les libraires, publié le 28/08/2017

La Maison de l’Éducation, située à Montréal, fête ses 50 ans cette année. Cinq décennies à faire vivre le livre auprès d’un lectorat qui a su évoluer en même temps que ce commerce. Spécialisée d’abord en manuels scolaires importés de France, La Maison de l’Éducation est ensuite devenue, au fil des ans, une librairie généraliste qui égaie le quartier Ahuntsic. Pour souligner cet anniversaire remarquable, nous avons proposé à leur équipe de nous parler du titre phare de chacune des décennies qu’ils ont passées.

Les années 67 à 77 
Méthode Boscher de Mathurin Boscher (Belin)

En plus d’être libraire, Pierre-Noël Dion, le père de l’actuelle propriétaire Danielle Dion, était aussi distributeur au Québec de la prestigieuse maison d’éditions Belin à Paris. Les livres des éditions Belin étaient au programme de toutes les écoles secondaires du Québec, notamment la fameuse Méthode Boscher ou La journée des tout petits, méthode progressive, complètement désuète aujourd’hui, mais qui fut vendue à des milliers d’exemplaires à l’époque.

 

Les années 78 à 87 
La grosse femme d’à côté est enceinte de Michel Tremblay (Nomades)

Ce fut une véritable révolution dans le monde culturel! Le premier tome des « Chroniques du Plateau-Mont-Royal »allait décrire avec humanisme et génie la réalité urbaine de Montréal, la pauvreté du quartier, la simplicité et la beauté de ces gens, dont les dialogues en joual alimenteraient de nouveau les confrontations entre « les classiques et les modernes ». Un franc succès en librairie.

 

Les années 88 à 97
Nous étions les Mulvaney de Joyce Carol Oates (Le Livre de Poche)

Bien que ces années aient été fastes dans le monde littéraire avec des Philip Roth et sa Pastorale américaine ou Daniel Pennac et sa Fée Carabine, mon choix, tout à fait personnel, s’arrête sur Nous étions les Mulvaneyde Joyce Carol Oates. Devenue une irréductible fan de cet auteur, je proposais ce livre à tous mes clients et je pense sincèrement que la librairie en a vendu une quantité record au Québec!

 

Les années 98 à 2007 
La série « Harry Potter » de J. K. Rowling (Gallimard)

Puisque La Maison de l’Éducation était fournisseuse de livres de bibliothèque dans les écoles de Montréal, le choix va de soi pour cette décennie. Ce premier tome, Harry Potter à l’école des sorciers, allait ouvrir la porte à la littérature fantastique en plus de faire éclore le phénomène des séries en littérature jeunesse.  Ce fut la première fois que notre librairie ouvrit à minuit et une minute pour accueillir les jeunes clients qui attendaient la suite de leur héros Harry Potter. 

 

Les années 2008 à 2017 
La série « Paul » de Michel Rabagliati (La Pastèque)

L’événement marquant de cette décennie fut sans hésitation la visite de Michel Rabagliati à la librairie pour souligner la sortie de son livre Paul dans le nord ainsi que l’arrivée en salle du film Paul à Québec. Une rencontre mémorable pour toute l’équipe ainsi que pour notre clientèle. La librairie pleine à craquer et un auteur d’une grande générosité, quel bonheur!

 

Les trois premières réponses sont de Jocelyne Vachon, librairie retraitée, et les deux suivantes sont de Louise Bordeleau.


Pour en découvrir davantage sur La Maison de l'Éducation, lisez une entrevue avec la propriétaire Danielle Dion.  

 
 
 
 
 
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Articles
  3. Portrait
  4. Les 50 ans de la Maison de l’Éducation : Cinq livres pour cinq décennies de conseils