Actualités

Les libraires conseillent

exclusif au web
Les libraires conseillent : mars 2018

Les libraires conseillent : mars 2018

Par Les libraires, publié le 01/03/2018

Les libraires conseillent répond à la demande des lecteurs avides de suggestions. Chaque mois, un comité formé d’une quinzaine de libraires établit, après moult discussions passionnées et passionnantes, une sélection de cinq livres.

Essais, BD, romans jeunesse ou pour adultes, d’ici comme d’ailleurs, ces cinq livres sont mis de l’avant dans les librairies membres de notre réseau. Cette initiative est une belle occasion de promouvoir des livres jugés particulièrement remarquables, ainsi que de valoriser le rôle primordial de votre libraire.

Voici la sélection de mars :

 

 

Hôtel Lonely Hearts
Heather O'Neill (Alto)

« Dans ce nouvel opus d’une bibliographie déjà prodigieuse, O’Neill présente un conte fascinant qui emporte son lecteur dans les bas-fonds autant que dans les hautes sphères du Montréal au début du XXe siècle. Rose, petite danseuse étoile, fait la rencontre de Pierrot, pianiste prodige, dans un orphelinat. Ils se font la promesse de fonder un cirque fantasmagorique à l’âge adulte. Or, tous deux sont séparés à l’adolescence. Les protagonistes vivront leur vie sur la corde raide à courir l’un derrière l’autre; tomberont-ils du côté des truands miséreux ou des artistes épanouis? Un roman cruel et beau à la fois où les âmes ne s’essoufflent qu’après avoir vécu la plus grisante et brutale des vies. »
Victor Caron-Veilleux, librairie Livres en tête (Montmagny)

 

L’allumeuse
Suzanne Myre (Marchand de feuilles)

« Suzanne Myre nous présente ici douze nouvelles qui mettent en lumière des personnages qui ne laissent rien paraître de leurs vraies natures. Ces histoires ont toutes en commun, outre leurs personnages écorchés, Montréal-Nord, le quartier où l’auteure a grandi. L’allumeuse nous présente Annabelle, 12 ans, qui a été la victime des mains baladeuses du bedeau de l’église. Quand ce dernier quitte ses fonctions sans explication, dans l’incompréhension, la jeune allume un incendie à l’église. Elle recroise cet homme lorsque sa mère lui présente comme son nouvel amoureux; dès lors, sa colère et son goût de vengeance guideront ses actions. L’auteure nous fait passer à travers une multitude d’émotions, son humour sarcastique et ses finales inattendues nous donnent envie de passer vite à la nouvelle suivante. »
Valérie Morais, librairie Côte-Nord (Sept-Îles)

 

Grosse
Lynda Dion (Hamac)

« L’auteure, qui nous a déjà donné trois romans fort remarquables, nous revient avec un livre qui aborde le sujet du corps et d’une relation conflictuelle avec celui-ci. Toujours dans la veine de l’autofiction, elle porte ici un regard peu tendre sur son enveloppe corporelle. Elle se trouve grosse. Pratiquement invisible, elle devient la convoitise des hommes lorsqu’elle se met à maigrir! Le texte de l’auteure est basé sur ses réflexions sur ce corps qui semble la contrôler. Elle tente de lui tenir tête. C’est parfois cru, souvent touchant, mais toujours vrai. Un récit qui ne laisse personne indifférent. Lynda Dion propose ici ce qui se révèle être assurément son meilleur roman. »
Billy Robinson, librairie De Verdun (Montréal)

 

Et si l’amour c’était aimer?
Fabcaro (Six pieds sous terre)

« Auteur bizarre et incompréhensible pour certains, génie incontestable de l’humour absurde pour les autres (dont moi), le bédéiste Fabcaro ne laisse assurément personne indifférent! Il nous revient ici avec un pastiche de roman-feuilleton qui en reprend parfaitement la forme (dessin réaliste, dénué d’imagination, personnages statiques, ombrages hachurés, phylactères anguleux et rigides, typographie ennuyeuse). Au premier regard, on pourrait se croire dans la soporifique Tendre banlieue de Tito, mais non! C’est drôle à chaque page, délirant, sans aucun doute une des meilleures BD de l’année! »
Anne-Marie Genest, librairie Pantoute (Québec)

 

Une histoire d'amour
Gilles Bachelet (Seuil)
 

« Si on ne fait que lire le texte de l’auteur, on découvre une banale histoire d’amour, un couple ordinaire et une vie bien remplie, avec ses hauts et ses bas. Mais voilà, Gilles Bachelet raconte cette histoire avec une paire de gants de vaisselle... Et c’est ici que brille tout son art, cette subtilité propre à lui qui fait sourire, puis rire petits et grands. Les férus de l’auteur reconnaîtront ça et là des clins d’œil à ses précédents albums et les autres y verront moult détails fascinants. Un album à lire, à regarder, à chérir. »
Chantal Fontaine, librairie Moderne (Saint-Jean-sur-Richelieu)

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les libraires conseillent
  4. Les libraires conseillent : mars 2018