Actualités

Les disparus

exclusif au web
Décès de Paule Daveluy

Décès de Paule Daveluy

Par Dominique Lemieux, Les libraires, publié le 07/11/2016

La littérature jeunesse québécoise ne serait pas ce qu’elle est sans Paule Daveluy, décédée le 29 octobre dernier à l’âge de 97 ans. Cette pionnière a également fracassé bien des portes traditionnellement réservées aux hommes. Son héritage, important et inspirant, mérite d’être souligné.

Née Cloutier à Ville-Marie, au Témiscamingue, Paule Daveluy se tourne d’abord vers le monde des médias où elle écrit des textes pour la radio CKAC. Elle bifurque ensuite vers les médias écrits, naviguant entre La Patrie, La Presse, Le Devoir et certains magazines féminins.  

Son entrée dans le milieu des lettres est rapide. Paule Daveluy publie un premier livre jeunesse à la fin des années 1950. Elle s’inscrit donc comme une tête d’affiche du marché naissant du livre jeunesse québécois. Elle fait alors des études en création littéraire (1960) et en perfectionnement en édition (1970) à l’Université de Montréal. En 1971, elle cofonde l’organisme Communication-jeunesse, puis collabore à la création de l’Association canadienne pour l’avancement de la littérature jeunesse.

Paule Daveluy aura touché à toutes les sphères du milieu du livre. Elle aura été tour à tour auteure (surtout pour les jeunes, mais aussi pour les adultes), traductrice, conférencière et éditrice. Elle fonde – et dirige entre 1977 et 1989 – la collection jeunesse « Deux solitudes » aux éditions Pierre Tisseyre. Au début des années 1980, elle agit comme consultante pour les éditions Scholastic afin de les assister dans le choix des livres de langue française.

Son apport inestimable a été salué de nombreuses fois. Elle a notamment été fait Chevalier de l’Ordre national du Québec en 1999.

Il est triste de constater qu’aucun livre de la grande dame des lettres ne demeure disponible aujourd’hui, malgré la richesse de ces mots qui ont marqué des générations de lecteurs (L’été enchanté, Drôle d’automne, Cet hiver-là, etc.). Nous ne pouvons que vous conseiller de vous tourner vers l’éclairante – et encore disponible – biographie signée par la regrettée Françoise Lepage (Paule Daveluy ou la passion des mots, Pierre Tisseyre).  

Paule Daveluy laisse dans le deuil ses six enfants, ses six petits-enfants et ses deux arrière-petits-enfants.

Merci pour tout, Madame Daveluy.

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les disparus
  4. Décès de Paule Daveluy