Actualités

Les disparus

exclusif au web
Décès de l’auteure québécoise Micheline La France

Décès de l’auteure québécoise Micheline La France

Par Isabelle Beaulieu, publié le 24/07/2014

« La vérité. Qui peut se vanter de dire la vérité ?
Pour la dire, il faudrait la détenir.  »
Micheline La France, Le Talent d’Achille

L’auteure québécoise Micheline La France est décédée le 21 juillet à l’âge de 70 ans des suites d’un cancer. Elle a été couronnée du prix France-Québec en 2001 pour son roman Le don d’Auguste, deuxième tome des tribulations de Marc Léger, l’écrivain et enquêteur rencontré dans Le visage d’Antoine Rivière en 1994.

Romancière mais aussi nouvelliste et poétesse, c’est d’abord au théâtre qu’elle fait ses débuts. Formée à l’École nationale de théâtre en tant que comédienne - elle était de la mouture de Pierre Curzi et Paule Baillargeon - elle se tournera vers l’écriture, «ma vraie vocation», dira-t-elle.

Elle écrit pour le théâtre, la radio, la télévision, le cinéma et nous donne la biographie Denise Pelletier ou la folie du théâtre en 1979. Elle enseigne plusieurs ateliers d’écriture et anime les séances du Centre des auteurs dramatiques (CEAD) au Théâtre d’aujourd’hui. Elle fût aussi journaliste.

«Son oeuvre, comme on peut le lire dans sa notice nécrologique, est lue et enseignée tant au Québec, au Canada et aux Etats-Unis qu’en France, en Italie et en Allemagne.» 

Elle laisse dans le deuil sa famille et ses amis, ainsi que son mari, l’écrivain Jean Royer.

Sources :

L’île
Le Devoir
Radio-Canada

ibeaulieu@leslibraires.ca 

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les disparus
  4. Décès de l’auteure québécoise Micheline La France