Le rabaissement

4

Le dernier roman de Philip Roth est une tragédie en trois actes mettant en scène un acteur de théâtre sexagénaire, Simon Axler, qui, du jour au lendemain, se retrouve privé de son talent. Il n’arrive tout simplement plus à jouer. Tout ce qui faisait de lui quelqu’un a disparu. Il n’est plus rien, il est rabaissé. La grâce qui l’habitait l’a quitté, sans raison apparente. Après avoir passé vingt-six jours dans un hôpital psychiatrique, Axler rencontre Pegeen Mike, 40 ans, lesbienne, avec laquelle il entreprend une improbable liaison qui, on s’en doute, finira mal. Un bon Philip Roth, peut-être pas son meilleur, mais dans lequel on se réjouit de retrouver, dans un style toujours plus affiné, le sens du tragique et ce regard lucide jeté sur les travers et les errances de l’être humain.

Publicité