Chien de ma chienne (Le)

3

D’une inquiétante étrangeté, ce recueil de nouvelles à l’inventivité prodigieuse se révèle une variation à la fois caustique sur le meilleur ami de l’homme, ses relations avec son maître et, par extension, sur les liens souvent tordus qu’entretient ce dernier avec ses congénères. En douze textes percutants, Arthur Bradford crée un univers aux limites du fantastique où les rapines sont monnaie courante et décline sa vision personnelle de l’expression consacrée qui coiffe son livre. En effet, chez cet auteur britannique, les chiens à trois pattes et une limace de cinq kilos ne sont que de la petite bière en comparaison de l’homme à face de chat ou de cet autre, qui engendre un mutant avec la chienne de sa petite amie. Acclamé par la critique, Le Chien de ma chienne, sous le couvert de la naïveté et de l’humour, se veut un hallucinant face-à-face avec la difformité physique qui nous renvoie en plein visage nos perversions. Un gros 10 sur 10 !

Publicité