Djemila Benhabib finaliste

10

La journaliste et essayiste québécoise Djemila Benhabib est finaliste pour le Prix Simone-de-Beauvoir pour la liberté des femmes.

Ce prix récompense le travail de personnalités et d’associations qui se battent pour défendre les droits des femmes dans le monde entier. Avec ce prix, le jury souhaite « réaffirmer le droit des femmes dans le monde, consolider la solidarité internationale, garantir la protection de celles qui luttent aujourd’hui au risque de leur vie et défendre à leurs côtés les idéaux d’égalité et de
paix. » Ce prix, remis chaque année à Paris, a été créé en 2008 à l’occasion du 100e anniversaire de Simone de Beauvoir et s’accompagne d’une bourse de 20 000 euros.

Les autres finalistes pour le Prix Simone-de-Beauvoir sont Malala Yousafzai, militante pakistanaise, Ana Sylvia Monzon, sociologue et journaliste féministe guatémaltèque, Women on Waves, association néerlandaise qui offre des services d’avortement, et l’association Entraide et Espoir, qui travaille à l’intégration des femmes d’origine africaine en France. La lauréate sera désignée en janvier.

Djemila Benhabib vient de publier Des femmes au printemps (VLB). Elle est aussi l’auteure de Ma vie à contre-coran (VLB) et du livre Les soldats d’Allah à l’assaut de l’Occident (VLB). Elle a reçu cet automne le Prix international de la laïcité 2012, un prix qui couronne une personnalité d’envergure internationale pour son engagement pour la laïcité. Elle a également été candidate pour le Parti québécois aux dernières élections.

Publicité