Bédéis Causa : à qui les honneurs?

14

Le Festival de la bande dessinée francophone de Québec, qui se tiendra en même temps que le Salon du Livre, soit du 10 au 14 avril prochain, remet chaque année son Bédéis Causa, prix qui récompense les artistes du 9e art. Voici les finalistes :

Prix Réal-Fillion
Auteur québécois, scénariste ou dessinateur, s’étant le plus illustré avec son premier album professionnel
– Sophie Bédard, pour Glorieux printemps t. 1 (Pow Pow)
– Isabelle Arsenault et Fanny Britt, pour Jane, le renard et moi (La Pastèque)
– India Desjardins, pour La célibataire (Michel Lafon)

Grand prix de la ville de Québec
Meilleur album de langue française publié au Québec
Jane, le renard et moi (La Pastèque), d’Isabelle Arsenault et Fanny Britt
La mauvaise fille (Glénat Québec), de PhlppGrrd
French Kiss 1986 (Glénat Québec), de Michel Falardeau
Glorieux printemps t. 1 (Pow Pow), de Sophie Bédard
Radisson t. 4 (Glénat Québec), de Jean-Sébastien Bérubé

Prix Albéric-Bourgeois
Meilleur album de langue française publié à l’étranger par un auteur québécois, dessinateur ou scénariste.
Van Helsing contre Jack l’Éventreur t. 1 (Soleil), de Jacques Lamontagne
Noé t. 2 (Lombard), de Niko Henrichon
White Crows t. 2 (Soleil), de Djief

Prix Maurice-Petitdidier
Coup de coeur du jury pour album francophone publié à l’étranger
La page blanche (Delcourt), de Pénélope Bagieu et Boulet
Vingt-trois prostituées (Cornelius), de Chester Brown
La grande odalisque (Dupuis), de Bastien Vivès, Ruppert et Mulot
L’enfance d’Alan (l’Association), d’Emmanuel Guibère
David, les femme et la mort (Lombard), de Judith Vanistendae

Les gagnants seront connus lors d’une cérémonie à l’Observatoire de la Capitale, le vendredi 12 avril, à 17 h et le Prix Albert-Chartier, décerné en hommage à un individu ou organisme ayant marqué le monde de la bande dessinée francophone au Québec, sera aussi remis à cette occasion.

 FBDFQ

 

Publicité