Actualités

Les prix littéraires

exclusif au web
Carole David, lauréate du Prix des libraires en poésie

Carole David, lauréate du Prix des libraires en poésie

Par Alexandra Mignault, Les libraires, publié le 30/05/2016

 « Nous nous déposons sans armes;
la paralysie s’installe, la boue couvre
les pierres tombales; je cherche la lueur
des ronces, la part sainte des bouquets;
nos entrailles fumantes délivrées
alors que nous entendions expirer la plus jeune
d’entre nous. Paumes retournées,
nous nous vidons de notre oxygène.

Le tour d’abandon nous ravit. »
-L’année de ma disparition

 
Pour une deuxième année, le Prix des libraires du Québec, coordonné par l’Association des libraires du Québec, remet un prix dans la catégorie « Poésie québécoise ». C’est Carole David qui remporte l’honneur pour son recueil L’année de ma disparition (Les Herbes rouges).

Caroline Le Gal, libraire à la Librairie de Verdun et membre du comité de sélection, a souligné la qualité de l’œuvre en ces termes : « Carole David nous invite à observer le monde qui nous entoure, à voir et sentir les lieux, les événements, les personnes et surtout ce cœur qui souffre... Ses poèmes sont écrits avec une certaine fatalité et une violence qui prend la forme du silence, d’un regard, d’une odeur... Lire Carole David, c’est se souvenir d’où l’on vient afin de ne pas s’oublier dans les méandres de la vie ».

Le Festival de la poésie de Montréal s’associe au prix et offre une bourse de 2000$ à la lauréate. La remise du prix a eu lieu ce soir en présence de l’ambassadrice Mara Tremblay, qui a accompagné en musique la lecture des recueils finalistes. Les extraits ont été lus par Marie-Thérèse Fortin, Maxim Gaudette, Léane Labrèche-Dor et Pascale Montpetit.

« Grâce à ce prix, la poésie circule, se vend, rejoint des lecteurs. Grâce à ce prix, mon livre et ceux des autres finalistes que je félicite occupent une place de choix dans les librairies que je fréquente. […] La nouvelle génération de libraires m’impressionne, elle est dynamique, passionnée, compétente et me rappelle justement ce monde que j’avais cru révolu », a déclaré Carole David, enchantée de recevoir ce prix.

Rappelons que les autres finalistes étaient Patrice Desbiens pour Vallée des cicatrices (L’Oie de Cravan), Marc-André Lévesque pour Chasse aux licornes (Écrou) et Rodney Saint-Éloi pour Je suis la fille du baobab brûlé (Mémoire d’encrier).

L’an dernier, François Rioux avait remporté ce prix pour Poissons volants (Le Quartanier).

 

En complément :
Les lauréats 2016 du Prix des libraires du Québec

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les prix littéraires
  4. Carole David, lauréate du Prix des libraires en poésie