Une piscine pour l’été. On dirait le Sud (t. 1)

0

Dans les années 70, alors que sévit une canicule sans précédent et que des meurtres d’enfants sont commis dans la région, Plume, représentant syndical de son usine, se fait offrir un pot-de-vin par ses patrons pour choisir lesquels de ses collègues seront licenciés. Rassat a vraiment choisi un terreau fertile pour planter les premières graines de cette série prometteuse. En alliant plusieurs trames de base, il contribue à créer une ambiance riche où tous les personnages, même les plus secondaires, possèdent une voix distincte, une âme. Les dessins de Gauthey, dont les couleurs rappellent les fauvistes, inondent chaque case d’une chaleur quasi palpable et versent dans un réalisme troublant qui prend toute son ampleur dans le point du vue des différents personnages. Évidemment, on attend la suite avec
impatience!

Publicité