Âge de raison (L’)

1

Matthieu Bonhomme fait une entrée en force dans le monde de la bande dessinée avec un album haut en couleur et totalement rafraîchissant qui, d’ailleurs, lui a valu le prix Alph-Art du premier album au dernier festival d’Angoulême. Le héros est un homme tout ce qu’il y a de plus préhistorique qui n’a pas même encore reçu le don de la parole. Les dialogues sont, par le fait même, passablement restreints, pour ne pas dire totalement absents. Et pourtant, à travers un formidable déploiement d’onomatopées, on se surprend à comprendre parfaitement l’état d’esprit de notre ancêtre à tel point qu’il est difficile de décrocher de l’album avant la toute dernière case. Ajoutons à cela des planches superbement vivantes et colorées et un sens de l’humour qui sait ne pas dévier vers le cabotinage. Bref, une bédé intéressante que je vous invite à découvrir.

Publicité