Nos libraires craquent

Littérature québécoise

exclusif au web

D’où que la parole théâtre

Le poète, disait Char, «déboise son silence intérieur et le répartit en théâtres». Dans le troisième volet de ses «Encycliques désaxées», Thierry Dimanche parle de ce silence, «d’où» il déploie son théâtre de mots. Il parle «d’où» la parole devient théâtre, c’est-à-dire de cet endroit, à propos de lui, mais aussi dans, à partir de cet endroit, en y étant. C’est ainsi que «nous sommes dehors à la mesure / où nous échouons à sortir». Le poème est une «boucle éclôt»: la vérité s’exprime puis, l’instant d’après, n’est plus qu’un masque, et inversement. Inépuisable est le silence, parce qu’inépuisable est le théâtre. Entre les deux court la parole, qui insuffle vie aux personnages. Ainsi, les scènes se succèdent sans jamais trouver de fin, car qui dit théâtre dit tragédie, mais qui dit tragédie dit aussi catharsis, et la libération qu’elle implique.
Par Mathieu Croisetière, Clément Morin
D'où que la parole théâtre Thierry Dimanche
De L'hexagone , 2007 Acheter
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Nos libraires craquent
  3. Littérature québécoise
  4. D’où que la parole théâtre