Nos libraires craquent

Littérature québécoise

exclusif au web

Albert Ferland, 1872-1943 : Du pays de Canard Blanc Wâbininicib au plateau Mont-Royal

Poète, dessinateur, photographe et éditeur, Albert Ferland fut membre de la réputée École littéraire de Montréal, où il côtoya Émile Nelligan, dont il fut d’ailleurs le photographe. Publié à l’occasion de la tenue de l’exposition « Albert Ferland à Chénéville », cet ouvrage abondamment illustré nous offre l’occasion de redécouvrir ce chantre de la nature canadienne-française et de l’« amérindianité ». Outre les poèmes et les reproductions de portraits, de dessins et photographies, on retrouvera également en ces pages la préface aux Récits laurentiens de Marie-Victorin, que signa Ferland, et des fac-similés de ses manuscrits. À n’en pas douter, pour reprendre les mots de Gaétan Dostie, copilote de cette entreprise de commémoration qui tombe à point, Ferland « symbolise la persistance, l’acharnation de Pierre Perrault, notre volonté de plénitude de vie ».
Par Stanley Péan, Les libraires
image non disponible
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Nos libraires craquent
  3. Littérature québécoise
  4. Albert Ferland, 1872-1943 : Du pays de Canard Blanc Wâbininicib au plateau Mont-Royal