Actualités

Les prix littéraires

exclusif au web
Prix Jacques-Brossard et Aurora/Boréal 2014

Prix Jacques-Brossard et Aurora/Boréal 2014

Par Isabelle Beaulieu, publié le 05/05/2014

C’est en fin de semaine que se tenait le Congrès Boréal à l’Hôtel Delta de Québec qui réunissait les auteurs et amateurs de la littérature fantastique et de science-fiction. Le prix Jacques-Brossard et les prix Aurora/Boréal ont été dévoilés à cette occasion.

Encore une fois, l’auteure Ariane Gélinas n’a pas passé inaperçue puisque L’île aux naufrages, le deuxième tome des Villages assoupis a remporté le prix Aurora/Boréal pour le Meilleur roman, elle qui avait aussi remporté la mise l’an passé avec le tome 1 de sa série. La maison d’éditions Le marchand de feuilles annonce que le troisième tome, intitulé Escalana, sortira dès la fin mai et « relate la fuite d’une musicienne qui enregistre les étranges vibrations d’une mine abandonnée au sud du réservoir Gouin ».

Le prix a été remporté ex aequo par Gélinas et Sébastien Chartrand pour Le crépuscule des arcanes 1. L’ensorceleuse de Pointe-Lévy (Alire) qui nous porte en 1849, au cœur d’une disparition et de personnages aux pouvoirs extraordinaires.

Voici les lauréats dans les autres catégories :

  • Prix Aurora-Boréal • Meilleure nouvelle: Jonathan Reynolds : La légende de McNeil (révision) (Les Six Brumes)
  • Prix Aurora-Boréal • Meilleur ouvrage connexe: Solaris (Revue, ed. Joël Champetier)
  • Prix Boréal • Création artistique audiovisuelle: Émilie Léger (Couverture, Brins d’éternité 36; etc.)
  • Prix Boréal • Fanédition: Geneviève Blouin (blogue « La Plume et le poing »)
  • Prix Solaris, à Josée Lepire.

Quant au prix Jacques-Brossard qui prime « l’auteur de la plus remarquable production dans les littératures de l’imaginaire », il a été remis à Philippe Arseneault pour son roman Zora, un conte cruel (VLB) : « Truculent, voire rabelaisien, cru, voire scatologique, ce conte cruel réussit, aux yeux du jury, l’adéquation parfaite entre le fond et la forme », rapporte le communiqué. Il s'agit du premier livre d'Arseneault, qui lui a d'ailleurs permis de râfler le prix Robert-Cliche 2013.

Les finalistes ont été salués pour leur apport original au genre littéraire : Mathieu Blais-Joël Casséus pour L’esprit du temps (Leméac Éditeur) et Alain Farah pour Pourquoi Bologne (Le Quartanier). Une mention spéciale a été attribuée à Daniel Sylvestre pour Le compteur intelligent (La Mèche).

Congrès Boréal

Source : FractaleFramboise

Photo d’Ariane Gélinas : Sarah Scott

ibeaulieu@leslibraires.ca

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les prix littéraires
  4. Prix Jacques-Brossard et Aurora/Boréal 2014