Actualités

Les prix littéraires

exclusif au web
Prix du livre jeunesse des Bibliothèques de Montréal : les finalistes 2017

Prix du livre jeunesse des Bibliothèques de Montréal : les finalistes 2017

Par Isabelle Beaulieu, publié le 15/10/2017

Les bibliothèques municipales sont sans contredit des endroits très actifs où l’univers des mots se déploie à travers toutes sortes d’activités. C’est en 2005 que le premier Prix du livre jeunesse des Bibliothèques de Montréal a été attribué alors que cette année-là on célébrait Montréal, capitale mondiale du livre. Pour continuer à valoriser la littérature auprès des jeunes et à féliciter les créateurs de livres pour enfants, le prix a été déclaré annuel. Il sera donc remis encore une fois cette année, le 26 octobre prochain lors de la Semaine des bibliothèques publiques à la bibliothèque Marie-Uguay.

Le personnel des quarante-cinq bibliothèques de la métropole a été amené à proposer leurs livres jeunesse (0-17 ans) québécois marquants de la dernière année (publiés entre le 1er janvier et le 31 décembre 2016). Cinq finalistes ont été annoncés et un montant de 500$ leur a été offert. Le lauréat recevra quant à lui une bourse de 5000$.

Par un heureux hasard, les cinq titres sélectionnés ont tous été appréciés par des libraires de différents coins du Québec. Preuve de leur excellence.

 

Une cachette pour les bobettes
Andrée Poulin, Boum (Druide)

« Ce nouvel album d'Andrée Poulin est très bien réussi. On y retrouve une histoire qui montre comment un petit geste peut faire une grande différence. [...] Quant aux illustrations de Boum, elles sont magnifiques et appuient avec tendresse et justesse le très beau texte d'Andrée Poulin. Bref, un album chouchou! »
Pierre-Alexandre Bonin, Monet (Montréal)

 

 

Azadah
Jacques Goldstyn (La Pastèque)

« Après le succès de L’Arbragan, voilà que l’auteur nous présente un autre petit album tout aussi mignon et touchant. Cette fois, il s’agit d’une petite Afghane, Azadah, qui refuse de voir son amie photographe quitter le pays sans elle. Elle souhaite tellement l’accompagner pour découvrir le monde, visionner des films, lire des tas de livres, visiter des musées, apprendre un métier! Que deviendra-t-elle si Anja refuse de l’amener dans le vaste monde où il y a tant à vivre? C’est le cœur brisé qu’elles se sépareront. Au dernier moment, la photographe lui remet un précieux cadeau qui fera naître, chez la petite, beaucoup d’imagination. Azadah, dont le prénom signifie Espoir, pourra rêver d’un avenir meilleur. Magnifiques illustrations, tout en aquarelles. » Dès 6 ans
Lise Chiasson, Côte-Nord (Sept-Îles)

 

 

Louis parmi les spectres
Fanny Britt, Isabelle Arsenault (La Pastèque)

« Qui de mieux placé que Fanny Britt et Isabelle Arsenault pour porter un regard sur une thématique aussi délicate que l’alcoolisme chez un parent? Après le formidable Jane, le renard et moi, la barre était haute, mais le duo brille de nouveau. » 
Sabrina Côté, Les Bouquinistes (Chicoutimi)

 

 

Chroniques post-apocalyptiques d'une enfant sage
Annie Bacon (Bayard)

« Voici un petit bijou de dystopie, véritable ode à l’humanité. Un roman court, de bon ton, à la plume fine et délicieusement rythmée qui met en lumière la beauté des petits gestes, le civisme assumé dans un monde en perte de repères. » Dès 12 ans.
Chantal Fontaine, Moderne (Saint-Jean-sur-Richelieu)

 

Le boulevard
Jean-François Sénéchal (Leméac)

« Ce qui m’a frappée dans ce roman touchant et sensible, c’est la façon dont l’auteur a réussi à se mettre dans la peau du narrateur. [...] Jean-François Sénéchal met dans la bouche de son personnage une langue très particulière, dont jamais il ne déroge, tout au long du roman. Tout un exploit d’écriture! » Dès 14 ans.
Lorraine Guillet, Le Fureteur (Saint-Lambert)

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les prix littéraires
  4. Prix du livre jeunesse des Bibliothèques de Montréal : les finalistes 2017