Actualités

Les prix littéraires

exclusif au web
Le Prix des nouvelles voix de la littérature à Mathieu Croisetière

Le Prix des nouvelles voix de la littérature à Mathieu Croisetière

Par Isabelle Beaulieu, Les libraires, publié le 28/03/2014

Le Prix des nouvelles voix de la littérature a été créé en 2008 par le Salon du livre de Trois-Rivières pour récompenser un auteur de la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec ou qui y réside depuis cinq ans ou plus. Le prix vise aussi à mettre en lumière de « jeunes » auteurs, c’est-à-dire qui ont moins de cinq publications à leurs actifs et pas plus de sept années de métier d’écriture. L’œuvre primée cette année est celle de Mathieu Croisetière pour son troisième recueil de poésie, Banlieues, publié aux Éditions d’art Le Sabord.

Plus qu’une ville en périphérie de la grande, la banlieue représente pour Croisetière le symbole de la convention, du lieu commun ou de ce qui nous tient dans « le confort et l’indifférence », pour reprendre le titre d’une œuvre cinématographique de Denys Arcand.

« C’est de marcher dans ses pas qui est le plus difficile de coïncider au bon moment
avec chaque heure de la journée
pour mourir à soi-même aux confins du regard
et échouer sur les rives lumineuses de l’été »

Mathieu Croisetière est originaire de Sainte-Ursule en Mauricie. En 2009, il a remporté le deuxième prix de poésie de Radio-Canada avec la suite titrée 29/7. Toujours aux Éditions d’art Le Sabord il publie en 2008 La vie basse, puis en 2009 La fin des mots. En remportant le Prix des nouvelles voix de la littérature, il reçoit un montant de 500$. Il sera présent au Salon du livre de Trois-Rivières le dimanche 30 mars à 13 h 15.

Sources :

LeConfortEtL’Indifférence

SalonDuLivreDeTrois-Rivières

LeSabord

ibeaulieu@leslibraires.ca

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les prix littéraires
  4. Le Prix des nouvelles voix de la littérature à Mathieu Croisetière