Actualités

Les prix littéraires

exclusif au web
Le Prix des cinq continents va à Fawzia Zouari

Le Prix des cinq continents va à Fawzia Zouari

Par Alexandra Mignault, Les libraires, publié le 07/12/2016

C’est l’écrivaine Fawzia Zouari qui est lauréate du Prix des cinq continents de la Francophonie 2016 pour son roman Le corps de ma mère (Joëlle Losfeld). Cette récompense s’accompagne d’une bourse de 10 000 euros et d’une tournée de promotion sur la scène littéraire internationale pendant un an.

Fawzia Zouari raconte avec pudeur et authenticité la vie des femmes bédouines tunisiennes, la révolte de l’héroïne qui a dû parcourir un si long chemin pour se libérer sans la renier d’une tradition ancestrale à l’égard du rôle des femmes. La vivacité de l’écriture, la drôlerie de certaines situations, l’inspiration parfois lyrique fait songer aux écrits de Taos Amrouche.
[Résumé de l’éditeur]

Rappelons que des auteurs du Québec se retrouvaient en lice pour ce prix, notamment Marie-Christine Boyer pour Farö (Triptyque), Suzanne Aubry pour Ma vie entre tes mains (Libre Expression), Kim Thúy pour Vi (Libre Expression) et David Bouchet pour Soleil (La Peuplade). Les autres finalistes étaient Anguille sous roche d’Ali Zamir (Le Tripode), Confidences de Max Lobe (Zoé), Nous dînerons en français d’Albena Dimitrova (Galaade), Villa des femmes de Charif Majdalani (Seuil) et Vol à vif de Johary Ravaloson (Dodo volé). Les dix finalistes avaient été sélectionnés parmi 122 œuvres. Le jury international est présidé par l’écrivain Jean-Marie Gustave Le Clézio.

Le Prix des cinq continents de la Francophonie a été créé par l’Organisation internationale de la Francophonie et il existe depuis 2001. Il vise à « mettre en lumière des talents littéraires reflétant l’expression de la diversité culturelle et éditoriale en langue française sur les cinq continents et de les promouvoir sur la scène internationale ».

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les prix littéraires
  4. Le Prix des cinq continents va à Fawzia Zouari