Actualités

Les prix littéraires

exclusif au web
La présélection du Prix France-Québec 2017

La présélection du Prix France-Québec 2017

Par Alexandra Mignault, Les libraires, publié le 12/01/2017

La première sélection du Prix littéraire France-Québec 2017 a été dévoilée. Sept romans québécois se retrouvent en lice pour cet important prix qui existe depuis 1998. Ce dernier vise à « contribuer à la promotion en France de la littérature québécoise » et à « favoriser la rencontre et les échanges entre les auteurs québécois et les lecteurs français ».  


Voici les romans présélectionnés :


Le poids de la neige
de Christian Guay-Poliquin (La Peuplade)

« Mon coup de cœur de la rentrée littéraire d’automne. J’ai été ravi de retrouver le narrateur du Fil des kilomètres dans ce nouveau livre de Christian Guay-Poliquin. Si le Fil des kilomètres était tout en mouvement, Le poids de la neige est immobile, gelé sur place. Mais ne vous y méprenez pas : bien que presque toute l’histoire se déroule dans la même pièce, j’ai terminé ma lecture au bout de ma chaise à tourner compulsivement les pages afin d’en connaître le dénouement. C’est écrit d’une main de maître! »
-Shannon Desbiens, librairie Les Bouquinistes (Chicoutimi)


Bercer le loup de Rachel Leclerc (Leméac)

« La plume de Rachel Leclerc arrive encore une fois à venir nous ébranler. L’histoire familiale de déracinement et d’expropriation à laquelle elle nous convie fait à la fois office d’acte de mémoire et de plaidoyer fiévreux, assoiffé de justice. C’est habile, majestueux, puissant. »
-Josée-Anne Paradis, Les libraires

 

Les filles de l’Allemand d’Annie-Claude Thériault (Marchand de feuilles)

« Cette histoire prend l’apparence d’un conte aussi étrange qu’agréable, alors qu’on y parle d’un homme qui vendit l’une de ses jumelles, d’un déraillement d’un convoi de cirque, d’encodage de machines à écrire pendant l’occupation allemande, de bêtes de fermes et de bordels. Un roman mature, complexe, à entamer sans hésitation pour vivre une expérience littéraire de qualité. »
-Josée-Anne Paradis, Les libraires


L’interrogatoire de Salim Belfakir
d’Alain Beaulieu (Druide)

Trois personnages jonglent comme ils peuvent avec la vie, alors que tant leur échappe. Éliane, assistante juridique, essaie de décoder une phrase qu’elle entend en se couchant le soir; Julien quitte la France puisque plus rien ne le retient là-bas; Salim se cherche puisqu’il n’est pas vraiment qui il croyait être. Un roman puissant sur l’ambiguïté et sur l’identité.

 

117 Nord de Virginie Blanchette-Doucet (Boréal)

« Sur la 117 Nord, de Montréal à Val-d’Or, avaler les kilomètres jusqu’à s’engourdir. Multiplier les allers-retours en espérant que les réponses apparaissent dans la buée des vitres. C’est ce que fait Maude depuis qu’elle a choisi de refaire sa vie à Montréal après qu’une pelle mécanique eut englouti sa maison bâtie sur l’or. Mais ce qui l’attend chaque fois, c’est le vide. Comme une faille au fond de l’âme. Maude se replonge alors dans les vestiges d’une vie passée qu’elle recoud en une courtepointe de souvenirs rapiécés. Mais il y a de ces failles qui ne se referment pas. Quand le paysage de notre enfance a été dynamité, il faut apprendre à réinventer ses frontières. Un premier roman d’une grande maturité porté par une écriture sensible et poétique. »
-Mélanie Langlois, librairie Liber (New Richmond)

 

Autour d’elle de Sophie Bienvenu (Le Cheval d’août)

« Une lecture étonnante qu’est Autour d’elle. À priori, ça ne pourrait être qu’un recueil de nouvelles, de petits tableaux d’existences avec ses tracas et ses malaises. Mais dans chacun de ces tableaux, on retrouve un petit morceau de la vie de Florence Gaudreault. Au final, une vue d’ensemble finement assemblée. Un livre magnifique dans la grande lignée des chefs-d’œuvre de Sophie Bienvenu! »
-Shannon Desbiens, librairie Les Bouquinistes (Chicoutimi)


Sans terre
de Marie-Ève Sévigny (Héliotrope)

Le chalet de la militante écologiste Gabrielle Rochefort est la proie d’un incendie criminel au même moment où cette dernière prend part à une manifestation contre une pétrolière. Puis, le cadavre d’un travailleur saisonnier est retrouvé. Chef, un retraité de la SQ, proche de Gabrielle, enquête même s’il ne croit pas les élucubrations de la militante, qui relie ces sombres événements au gouvernement. Ce polar politique audacieux et enlevant se déroule à l’Île d’Orléans quelques années devant nous, dans un Québec corrompu…

 

En mars, le jury choisira trois romans parmi cette liste pour les finalistes. Le lauréat sera ensuite annoncé en octobre prochain. Ce prix s’accompagne d’une bourse de 5000 euros ainsi que d’une tournée de promotion en France.

Rappelons que le Prix France-Québec 2016 a été remporté par Anaïs Barbeau-Lavalette pour son roman La femme qui fuit (Marchand de feuilles).

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les prix littéraires
  4. La présélection du Prix France-Québec 2017