Une dernière chance pour Rebus

2

Tête brûlée comme toujours, l’inspecteur John Rebus, de la police d’Édimbourg, lance, exaspéré, sa tasse de thé au visage de sa supérieure, Gill Templer. C’est la goutte qui fait déborder la tasse… On le sanctionne en le transférant au sein d’une unité spéciale surnommée «Le saloon de la dernière chance». Il y retrouve cinq de ses confrères insoumis et, dans certains cas, soupçonnés de corruption. Ensemble, ils doivent élucider une vieille affaire de meurtre. De son coté, sa coéquipière Siobhan Clarke enquête sur l’assassinat d’un galeriste. Contre toute attente, les deux affaires se croisent et le lecteur se demande, tout comme Rebus, qui manipule qui dans cette histoire. L’inspecteur marche sur le fil du rasoir tant avec ses supérieurs qu’avec ses compagnons d’infortune. Une intrigue tricotée serrée où le personnage de Rebus, en proie à de nombreux dilemmes, gagne en profondeur. Du très bon Rankin!

Publicité