Publicité

Les libraires craquent: littérature policière

Labyrinthes

Ce roman choral donne la parole à cinq femmes permettant à Camille Nijinsky, enquêtrice, d’élucider le meurtre d’une inconnue trouvée dans un chalet. Une jeune suspecte totalement amnésique et couverte de sang se tient à ses côtés : entrée du labyrinthe. Plus psychologique que Le manuscrit inachevé et Il était deux fois, Labyrinthes, dernier de la série, se lit indépendamment des deux autres. L’auteur nous place dans les méandres complexes du cerveau où la mémoire, alliée ou ennemie, entre en jeu. Kidnapping, séquestration, violences dans le monde des arts, électrohypersensibilité, psychiatrie, parties d’échecs parsèment le thriller. Thilliez nous entraîne avec Ariane et le Minotaure dans un suspense parfaitement orchestré. Âmes sensibles s’abstenir.

Riley tente l’impossible

Il s’appelle Riley Wolfe et est le meilleur voleur au monde. Plus le défi est grand, plus il désire le relever. Celui qu’il se fixe dans ce premier roman d’une nouvelle série de Jeff Lindsay (créateur de Dexter), c’est de s’emparer de la pierre précieuse la plus chère qui soit. Prêtée par le gouvernement iranien dans une tentative de rapprochement avec les États-Unis, elle sera exposée dans un musée new-yorkais ultra sécurisé. Maître du déguisement et stratège diabolique, Riley voudra éluder tous les pièges et aura toujours une longueur d’avance sur l’agent Delgado, du FBI, qui tente de le coincer depuis longtemps. Le ton vif, l’alternance des points de vue, l’humour noir, une intrigue palpitante, tout cela captive jusqu’à la toute fin. Addictif!

Duchess

Après trente ans de détention, Vincent King s’apprête à regagner la petite ville de Californie où il a grandi et semé l’effroi, à 15 ans, en happant mortellement, alors qu’il était en état d’ébriété, la jeune sœur de sa petite amie. Cette petite amie, c’est Star, devenue depuis la mère alcoolique de Duchess, 13 ans, jeune ado qui se décrit comme une hors-la-loi, à l’image d’un de ses ancêtres, et qui, véritable maman de substitution, veille sur son jeune frère. Rebelle, pleine de fiel et habitée d’une inextinguible soif de vengeance, Duchess se déploie sous nos yeux pour devenir une formidable héroïne, à la fois fragile et déterminée, redresseuse de torts au milieu d’une galerie de personnages qui cachent bien des secrets… Une totale réussite!

L’étrange traversée du Saardam

Quel génie de l’intrigue diabolique, ce Stuart Turton, sachant nous mener en bateau, nous ensorceler par son imagination, nous tenir captifs tout au long de ce mystérieux et terrifiant voyage du Saardam! En 1634, le plus gros galion de la plus grosse compagnie du monde, transportant, dans sa cale, d’obscurs objets, quitte les Indes orientales en direction d’Amsterdam. La traversée n’est pas de tout repos pour les dignitaires, les soldats et les marins à bord, gens superstitieux et haineux, alors que d’étranges événements se produisent. Tous se mettent à soupçonner leur voisin de faire du copinage avec les forces occultes, et le légendaire détective Samuel Pipps, passager involontaire, aura fort à accomplir pour faire triompher la raison. Un joyeux suspense démoniaque offrant un combo parfait de dialogues percutants et de rebondissements inattendus.

Dans les brumes de Capelans

On vient de retrouver Anna, disparue depuis dix ans mais vivante, au sous-sol d’une maison abandonnée, à côté du cadavre d’une autre jeune fille, la dixième qu’un monstre insaisissable a enlevée. Son témoignage serait crucial pour l’épingler, mais, traumatisée, elle se tait. On l’envoie dans une safe house à Saint-Pierre-et-Miquelon, dans l’espoir que le responsable, Victor Coste (enquêteur fétiche de l’auteur), réussisse à l’amadouer. Mais, dans sa résidence blindée, Coste héberge plutôt des criminels délateurs en attente d’une nouvelle identité et cette mission différente l’inquiète… Arrivera bientôt la saison des brumes sur l’archipel et l’atmosphère n’en deviendra que plus glauque. Un thriller fascinant avec une finale à couper le souffle!

Le piège

Jacob Finch Bonner a connu le succès avec son premier roman, mais le deuxième a beaucoup déçu. Aucun éditeur n’a voulu le publier depuis. Pour payer ses factures, il enseigne l’écriture dans une université du Vermont. Quand un étudiant lui raconte le roman qu’il a l’intention d’écrire, Bonner est subjugué : c’est vraiment génial! Quelques années passent et il apprend que l’étudiant en question est décédé peu après leur rencontre… ce qui signifie qu’il n’a pas eu le temps d’écrire son roman. Bonner décide de reprendre le sujet. Le livre qu’il en tire devient vite un best-seller. Mais voilà qu’au sommet de la gloire, il reçoit un courriel le traitant de voleur. Ainsi débute la descente aux enfers de Bonner… Un thriller psychologique palpitant!

Les os de la méduse

Admirateurs du magnifique lieutenant Bonneau, vous ne serez pas déçus : il ne s’améliore pas du tout! Les malchances ne le laissent pas tomber et son esprit d’enquêteur ne s’affine pas. Lamouche et lui sont entraînés dans une enquête qui les mène dans le monde des arts et du secret du magistral tableau Le radeau de la méduse. L’intrigue complexe pourrait venir à bout de la capacité de déduction de notre célèbre enquêteur, mais… il a la couenne dure! Comme à son habitude, Lamouche fait le travail et laisse la gloire à Bonneau, mais son manège commence à inquiéter ses supérieurs… Et comme toujours, Bonneau ne se rend compte de rien! Cette seconde aventure est aussi savoureuse que le premier tome, Le silence des pélicans. Vous serez… médusés!

Reine rouge

Tout comme des milliers d’autres lecteurs à travers le monde, vous serez vous aussi, à coup sûr, subjugué par les dons très, très spéciaux de la « Reine rouge ». Mal à l’aise dans un monde gouverné « par les médiocres, les crétins, les égoïstes », Antonia Scott, super cinglée, ou super intelligente, ni policière ni criminologue, recrutée par une sorte d’Interpol, a pourtant sauvé, usant de son fabuleux esprit de calcul, des dizaines de vies lors de périlleuses missions. Cette fois-ci, assistée de l’inspecteur Jon Gutiérrez, tout aussi hors norme, le seul avec qui elle se sent humaine, ils tentent de mettre fin aux méfaits d’un tueur dont les motivations sont pour le moins obscures, s’en prenant aux héritiers des plus grandes fortunes d’Espagne. Préparez-vous à vivre des heures d’angoisse inégalées.

Féminicides

Les premières pages de ce livre offrent une histoire horrifiante qui, malheureusement, pourrait être réelle. C’est sur fond de violence que le roman débute. Nick Jarvis est de retour avec son acolyte Julie Montpetit. Des femmes mannequins sont assassinées selon un rituel précis, mais incompréhensible. Le tueur veut passer un message, mais lequel? Ce qui semble évident devient rapidement un imbroglio bien difficile à démêler… L’enquête fait une incursion dans le milieu de la mode, mais semble aussi impliquer d’anciens enquêteurs… La narration est efficace et les chapitres courts et sans longueur m’ont autant fait apprécier le livre que le scénario. Comme avec son premier roman, Sutures, l’auteur exploite un sujet d’actualité pour la finale. Bonne enquête!

Sa Majesté mène l’enquête (t. 2) : Bain de minuit à Buckingham

Imaginez le choc d’Elizabeth II quand, lors de l’inauguration d’une exposition, elle remarque l’un de ses tableaux préférés, disparu mystérieusement de sa collection privée quelques décennies auparavant… Ce n’est pas tout de le récupérer, il faut savoir ce qui lui est arrivé pendant ce temps! Comme la reine ne peut s’impliquer directement, elle « guidera » l’enquête qu’elle confie en toute discrétion à Rozie, sa secrétaire particulière adjointe, qui a déjà fait ses preuves. Mais voilà qu’une vague de lettres anonymes sème l’émoi chez certaines employées du palais, sans parler de la mort plus que suspecte d’une femme de chambre que tous détestaient… Un deuxième tome fort réussi de cette série de cosy mysteries de S. J. Bennett. Plaisir garanti!

Suivez-nous

52,620FansJ'aime
18,365AbonnésSuivre
12,520AbonnésSuivre

Populaires cette semaine