Les Croassements de la nuit

4

Preston et Child nous offrent encore un roman fort angoissant qui n’épargne pas les cœurs sensibles. J’ai retrouvé avec satisfaction l’inspecteur Pendergast (La Chambre des curiosités), ses manières raffinées, ses facultés de déduction surréelles et son aura mystérieuse. Ce dandy du FBI ne ressemble à aucun autre de ses acolytes, avec sa personnalité savoureuse et ses réparties croustillantes. Le lecteur est entraîné à Medicine Creek sur les traces d’un meurtrier fou et insaisissable, qui élabore des mises en scène complexes et terrorisantes, mystifiant tous les enquêteurs et les habitants de cette bourgade reculée. Un roman policier intelligent et bien traduit, qui procure des heures de lecture fébrile.

Publicité