Je me souviens

6

Un homme et une femme sont assassinés, le cou transpercé par un instrument médiéval. Victor Lessard devra découvrir le lien entre ces victimes et un sans-abri qui se suicide quelques jours plus tard avec leurs portefeuilles dans la poche. Tout en se concentrant sur son enquête, il lui faudra aussi s’occuper de son fils qui se retrouve dans de mauvais draps. Le rythme rapide entraîne le lecteur, l’intrigue ne laisse aucun répit jusqu’au dénouement et on retrouve avec plaisir des personnages qui se complexifient. Martin Michaud a vraiment trouvé sa voix avec cette troisième enquête de Victor Lessard. Je me souviens est bien la preuve qu’il est devenu une valeur sûre dans le monde du polar québécois.

Publicité