Indigo Blues

0

Enfin le retour d’Elvis Cole, le privé le plus génial de la Californie (dixit lui-même) et de Joe Pyke, son associé, végétarien autant silencieux qu’Elvis est bavard mais indispensable quand ça « chauffe ». Cette fois, Elvis est engagé par une jeune fille sage de 15 ans, Teri, aînée de la famille de trois enfants de Clark Haines. Elle s’inquiète pour son père disparu depuis onze jours. Ce qui semble à première vue un cas simple, du ressort de la protection de l’enfance, devient vite un sac d’embrouilles. Clark n’est pas le père modèle décrit par Teri et n’en est pas à sa première « fugue ». Son nom n’est d’ailleurs pas Haines mais Hewitt, depuis qu’il a témoigné contre la mafia russe. Et c’est un imprimeur un peu spécial… très précieux pour plusieurs personnes : la mafia russe, le FBI et un groupe de révolutionnaires vietnamiens, entre autres. Après L.A. Requiem, Robert Crais nous sert un autre polar explosif, une vraie bonne histoire de privé à action rapide et à l’humour ravageur avec un brin de tendresse. Il ne faut pas chercher plus loin !

Publicité