Nos libraires craquent

Poésie et théâtre

Les libraires - Numéro 104

L’empire familier

En marge des deux extrêmes de la poésie contemporaine dont d’aucuns (moi le premier) en ont plus que soupé – réflexivement trash ou se grattant toujours quelque bobo métaphysique à l’échelle personnelle –, on a parfois le bonheur de tomber sur quelque chose de vraiment bon. Avec Soleils suspendus, déjà, François Rioux se révélait être un poète dont la manière et le propos sortaient agréablement du lot. Poissons volants, quatre ans plus tard, remettait ça et se voyait même récompensé du Prix des libraires 2015. Avec L’empire familier, Rioux reprend le fil de son cynisme bienveillant, de son ironie affable, de sa bonne foi mélancolique. Son lyrisme de ballons de plage pétés est un vrai baume pour nos âmes jaunies. Un livre à prescrire.

Par Philippe Fortin, Marie-Laura
L'empire familier François Rioux
Quartanier (le) , 2017 Aussi en numérique Acheter
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Nos libraires craquent
  3. Poésie et théâtre
  4. L’empire familier