Soufi, mon amour

2

C’est notamment l’histoire de la rencontre, au XIIIe siècle, du derviche errant Shams de Tabriz et du poète Rûmi, telle que racontée dans le roman Doux Blasphème. Un roman que doit lire Ella Rubinstein dans le cadre du nouvel emploi de lectrice qu’elle s’est déniché à l’aube de ses 40 ans, alors que ses enfants sont grands. Ella est une femme au foyer accomplie dont la vie est réglée au quart de tour. La lecture du roman et la correspondance qu’elle entretient avec l’auteur viennent profondément et irrémédiablement modifier sa vie. Ces deux histoires, qui se lisent en parallèle, nous initient à la philosophie du soufisme. Comme Ella, on se laisse envoûter par les quarante règles évoquées par Shams le derviche, règles spirituelles de tolérance, d’ouverture à l’amour et de jouissance du moment présent.

Publicité