Jamais avant le coucher du soleil

0

En sauvant de l’assaut d’une bande de voyous ce qu’il croit être un chat, le protagoniste du roman de Johanna Sinisalo ne sait pas qu’il vient d’adopter, bien malgré lui, un petit troll, ce lutin des légendes scandinaves. Embarrassé par cette créature dont il ne sait rien, il entreprend une recherche rigoureuse à son sujet. Après moult mésaventures, il découvrira que cette bête est un peu rustre. La quête du héros devient, grâce à l’humour mordant de Sinisalo, le prétexte à un réjouissant étalage de connaissances souvent loufoques, à propos du fait certains que « chercheurs » ont des trolls. Ces informations, glissées à la manière d’interludes au cœur du récit, prennent vite une part très importante, à tel point qu’on finit par entretenir plus de compassion envers les petites boules de poil qu’envers leurs propriétaires. Un succès retentissant en Finlande, mais qui pourrait ne pas être accueilli avec un même enthousiasme ici, faute de trolls dans nos ruelles !

Publicité