Nos libraires craquent

Poésie et théâtre

Les libraires - Numéro 96

Décombres

Être désabusé, c’est pratique : ça donne de bons textes. C’est comme une rengaine déclamatoire produite par une voix éraillée. Une prose de fond de ruelle glauque. C’est noir, cette poésie déambulatoire, c’est noir! L’auteur erre un peu partout. Il décrit ce qu’il voit. « Je peux rester des heures assis sur un banc à observer les gens et je n’ai pas l’impression de perdre mon temps. La bouche s’ouvre et le miracle disparaît. » C’est comme s’il tenait un journal pour exprimer le mal-être de la société. Il explique le non-sens des choses. Il se cramponne au sol pour traîner son fardeau. On y voit la mollesse et la dureté des corps, la folie de l’âme et son vice à lui. « Assez bu pour avoir l’aplomb nécessaire pour confronter mes démons intérieurs. »

Par Susie Lévesque, Les Bouquinistes
Décombres Aral Cyr
Semaphore , 2016 Acheter
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Nos libraires craquent
  3. Poésie et théâtre
  4. Décombres