Suicides en famille

4

Deux suicides identiques: le père, puis le fils Maciver, dix ans plus tard. Si le père semblait avoir une bonne raison, une dépression à la suite de la vente forcée de l’entreprise familiale à une multinationale américaine, rien ne semblait justifier le geste du fils. L’inspecteur Pascoe hérite du deuxième suicide. À sa grande surprise, son propre patron, le superintendant Daziel (dit «le Gros»), fait tout ce qu’il peut pour faire classer l’affaire. Le charme de la belle américaine Kay, femme du père et belle-mère honnie du fils, aurait-il pu ébranler «le Gros»? Une belle histoire tordue de famille bourgeoise à l’anglaise, avec des personnages truculents et des intérêts considérables en jeu. Sans compter un beau duel entre les deux membres éminents de la police du Mid Yorkshire, personnages fétiches de Reginald Hill. À lire le sourire en coin!

Publicité