Petits Chaperons dans le rouge

2

Une jolie petite fille vêtue de rouge doit aller porter des galettes et un petit pot de beurre à sa mère-grand, rencontre un loup et tout le monde connaît la suite : le célèbre conte de Charles Perrault se passe de présentation. C’est à cette œuvre canonique que s’est « attaqué », sous la direction de Pierre Jourde, un groupe d’étudiants de l’Université de Grenoble, en France. Lors d’ateliers d’écriture, l’équipe, inspirée par les Exercices de style de Raymond Queneau, s’est appliquée, sans pitié, à revisiter les tenants et aboutissants du Petit Chaperon rouge : leur travail amusant surprend par sa diversité. Versions grandiloquentes, vulgaires, érotiques, gustatives, sportives ou « linotisées » du conte se
succèdent. L’intérêt d’une démarche de ce type réside assurément dans la lumière nouvelle qu’elle jette sur les œuvres et sur les possibilités infinies que la langue et l’imagination offrent aux plus perspicaces.

Publicité