La petite communiste qui ne souriait jamais

9

Un vol plané dans le quotidien de Nadia Comaneci, jeune athlète roumaine ayant fait détraquer les ordinateurs après avoir obtenu une note parfaite aux barres asymétriques, au cours des Jeux olympiques de Montréal, en 1976. Sur fond de conflit Est- Ouest d’avant 1989, Lola Lafon construit un dialogue fictionnel entre une narratrice et cette petite fille qui a vécu une chute aussi brutale que fut rapide son ascension. À l’aide d’une écriture précise, délicate et réflexive, elle nous porte à travers une fable au communisme déchu et à la violence du marché de l’image, et réussit, avec talent, à proposer une lecture différente de cette histoire de la gymnastique.

Publicité