Histoire du débarquement en Normandie. Des origines à la libération de Paris 1941-1944

0

L’essai d’Olivier Wieviorka impose un constat: un gouffre sépare la réalité historique du mythe. Et l’histoire du débarquement de 1944 n’y échappe pas: les troupes alliées n’étaient pas composées de libérateurs disciplinés et idéalistes, et les pertes anglo-saxonnes étaient peu élevées lors du jour J. Par une analyse scrupuleuse des archives, l’historien replace la bataille de Normandie dans le contexte plus large de la géopolitique: le débarquement devenait une nécessité, non seulement pour libérer l’Europe de l’Ouest de l’oppression nazie, mais aussi pour freiner la poussée victorieuse des «alliés» soviétiques à l’Est, l’URSS ayant prouvé qu’elle pouvait gagner seule la guerre. De plus, l’essai aborde la lutte entre la France et le général de Gaulle. Ce dernier a réussi à imposer son autorité sur le pays malgré les réticences anglo-saxonnes. Finalement, c’est un bel ouvrage, tout en nuances, sur une opération qui a permis l’hégémonie militaire américaine actuelle.

Publicité