Trafalgar

8

Si l’on fréquente un peu les milieux interlopes de Rosario (comme, disons, le Burgundy, mais ce n’est qu’un exemple), on finit invariablement par tomber sur Trafalgar Medrano. Suffit, dès lors, de s’armer de patience. Quelques cafés bien serrés sauront lui délier la langue. Car Trafalgar Medrano, contrebandier interstellaire doublé d’un bonimenteur d’exception, a toujours une bonne histoire à raconter. À supposer qu’il ne se contente pas de tout inventer à mesure… qui sait ? La plume d’Angélica Gorodischer est sublime dans ce recueil, récit des pérégrinations alambiquées de Trafalgar Medrano, mais toujours livré par interlocuteur interposé : circonlocutions espiègles employées comme miroir grossissant du genre humain. Un véritable délice.

Publicité