Prométhée

2

« Attendre les vitraux », tenter de rejoindre le divin dans sa personnification, Dieu, est une quête qui s’effrite et se décolore aussitôt qu’une carnation du monde s’insuffle à notre exil. Prométhée révèle par le feu l’idéal d’une unité entre la terre et le ciel, d’une nation créée par l’harmonie du corps de l’Homme et de sa foi. À travers les sombres réalités de la vie humaine (les guerres, autant intérieures que mondiales, la restauration du passé, la mort), le roman d’Emmanuel Aquin remet en question la façon de « préserver une croyance » que les yeux ne voient pas et de s’incarner dans une fuite du destin, destin auquel nous n’échappons jamais. Le protagoniste, cherchant à chaque feu à saisir les teintes te la lumière du monde, ne pourra mieux atteindre le divin que par le noir.

Publicité