Je ne veux pas mourir seul

6

Ce n’est pas seulement le livre le plus personnel de Gil Courtemanche, c’est aussi le livre le plus personnel qui soit. Il s’agit d’un récit bouleversant sur le chaud et le froid, l’amour et la mort, l’humain entièrement dépouillé. Là où d’autres s’épanchent, l’auteur se livre ici avec parcimonie, sans complaisance et sans pudeur. Un livre qui égratigne et panse à la fois.

Publicité