Je mourrai pas zombie

10

Lorsque le père de Dib meurt, cette dernière doit s’occuper de sa mère; elle est aussi chargée de vider la maison pour la vendre. C’est alors qu’elle tombe sur quatre cahiers qu’elle avait écrits durant son adolescence. Ses souvenirs refont lentement surface au fil des pages. Cette adolescence marquée par la souffrance, le déni, mais aussi l’amour. Hubert, François… Qu’est-il advenu d’eux? Et elle, qu’est-elle devenue? À 35 ans, alcoolique repentie, mère d’une jeune fille exemplaire? Verra-t-elle ses idéaux de jeunesse se réaliser ou ne sont-ce que des chimères, après tout? Est-il réaliste de croire qu’on a aimé et qu’on aime encore? Un roman d’une vérité criante, qui bouscule les stéréotypes actuels. Il est possible d’être différent, du moment qu’on s’accepte…

Publicité